Canal-U

Mon compte
Université Pierre-Mendès-France Grenoble 2

Innover à l'université : Pourquoi ? Comment ?


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="http://www.canal-u.tv/video/service_tice_universite_pierre_mendes_france_grenoble_2/embed.1/innover_a_l_universite_pourquoi_comment.10941?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Innover à l'université : Pourquoi ? Comment ?

Conférence proposée dans le cadre du lancement du projet IDEFI Promising de l'Université Pierre-Mendès-France Grenoble 2 le 27 novembre 2012.

http://promising.upmf-grenoble.fr/

"Lieux de production, de conservation et de transmission des savoirs, les universités ont accompagné le développement de nos sociétés industrielles tant que l’on pouvait raisonnablement croire que la puissance de la raison permettait de penser, d’inventer et de réaliser un futur prévisible. Tant qu’il y avait le temps d’inventer pour soi ou pour les autres le futur que l’on désirait, le savoir donnait à chacun le moyen le plus démocratique de le réaliser. L’instruction, modèle absolu, donnait aux ingénieurs, aux organisateurs, aux dirigeants la légitimité de conduire les sociétés sur le chemin de la prospérité.

Aujourd’hui le futur c’est « le présent ailleurs », un ailleurs dans des espaces aussi bien géographiques que culturels, disciplinaires, sociaux, historiques… Innover c’est introduire cet « ailleurs » là où il n’était pas. C’est rarement de l’invention, c’est plus souvent de l’imitation, du mélange inattendu, des chimères surprenantes, du détournement, de l’incongruité, de l’exploitation d’opportunité. L’innovation c’est le carburant de la compétition, tout ce qui compte c’est d’être le premier à fixer une valeur là où il n’y en avait pas.

Les universités n’y échappent pas. Elles qui sont confrontées aux classements nationaux et internationaux, se devraient d’innover.  Se devraient de recruter plus de chercheurs reconnus, pour produire plus d’articles, enseigner plus de disciplines, acquérir plus de réputations, faire venir plus d’étudiants, qui obtiendront plus de diplômes et finalement monter dans les classements.

Mais surtout innover pour accomplir ses missions qui, elles, ne changent pas : produire, conserver, transmettre pour se former aux connaissances anciennes et nouvelles nécessaires à la préhension d’un monde en mutation constante, se former aux outils et aux méthodes par des exercices et des expériences renouvelées en permanence, se former au contact des autres à la collaboration sans laquelle il n’y aura pas de maîtrise possible du devenir."

Michel Authier

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte