Canal-U

Mon compte
Université de Bordeaux - SAM

La fusion nucléaire et les secrets du laser Mégajoule


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="http://www.canal-u.tv/video/universite_de_bordeaux/embed.1/la_fusion_nucleaire_et_les_secrets_du_laser_megajoule.20790?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
BATANI Dimitri

Producteur Canal-U :
Université de Bordeaux - SAM
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

La fusion nucléaire et les secrets du laser Mégajoule

Un atome d’hydrogène + un atome d’hydrogène  = un atome d’hélium + de l’énergie

Cette réaction pourtant simple à formuler ne peut pas s’observer sur notre planète. Et pour cause !
Il s’agit de la réaction de fusion nucléaire, qui est la source naturelle d’énergie des étoiles  et du soleil, dégagée sous forme de lumière et de chaleur. Alors, comment recréer sur terre, artificiellement bien sûr, les conditions qui permettent la fusion de l’hydrogène observée dans les étoiles ? C’est à cet objectif ambitieux, dénommé Fusion à Confinement Inertiel ou FCI que travaille Dimitri Batani au sein du Centre Lasers Intenses et Applications. Pour provoquer la fusion,  l’énergie conjuguée de pas moins de 176 rayons lasers est nécessaire. Tous ces lasers sont censés produire une énergie de 2 mégajoules, soit 20 millions de fois celle des lasers plus courants utilisés dans certains laboratoires. A conditions hors normes construction hors normes. Le bâtiment qui accueillera le laser Mégajoule est aussi long que la tour Eiffel, aussi haut que l’Arc de Triomphe.
Les applications ? En astrophysique bien sûr, pour étudier le cœur battant des étoiles, mais aussi en imagerie médicale et peut-être à terme une nouvelle source de production d’énergie…

Dimitri Batani est Professeur à l'Université de Bordeaux et développe ses recherches dans l'équipe Particules et Transport, rayonnement Ultra-bref, matière sous conditions eXtrèmes du Centre Lasers Intenses et Applications

Logo CELIASite du CELIA


Ce document a été réalisé dans la cadre de « Physique des objets du quotidien », un MOOC coordonné par Ulysse Delabre, Maître de Conférences en physique à l'Université de Bordeaux, et développé par la Mission d’Appui à la Pédagogie et à l’Innovation (MAPI) de l'Université de Bordeaux


  •  
  •  
    Date de réalisation : 15 Janvier 2016
    Durée du programme : 6 min
    Classification Dewey : Physique moléculaire, atomique, nucléaire, quantique, Diffusion et promotion du savoir
  •  
    Catégorie : Documentaires
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Disciplines : Atomes, noyaux et particules
    Collections : Physique des objets du quotidien, Immersion en laboratoire
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : BATANI Dimitri
    producteur : Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia
    Réalisateur(s) : Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia
    Editeur : Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : physique nucléaire, laser mégajoule, fusion à confinement inertiel
    Conditions d’utilisation / Copyright : Creative Commons (BY NC)
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte