Canal-U

Mon compte
Université Rennes 2 - CREA

Vigdis 2 - Pierre Loti et Pêcheur d'Islande


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="http://www.canal-u.tv/video/universite_rennes_2_crea_cim/embed.1/vigdis_2_pierre_loti_et_pecheur_d_islande.722?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Vigdis 2 - Pierre Loti et Pêcheur d'Islande

François CHAPPE " C'est Loti qui a inventé Paimpol. " Quand, dans une des innombrables préfaces de Pêcheur d'Islande, l'historien lit cette assertion, il s'interroge s'il ne s'indigne pas. Obsédé par la "réalité" il égrène les raisons de son émoi mais il ne peut sous estimer la pertinence de la formule de l'actuel maire honoraire de Paimpol qui, en quelque sorte, prolonge la "provocation " du préfacier Jacques Dupont : " Il y a plus de richesse dans la liberté d'imaginer et de reconstruire qu'il n'y en aurait en dans quelque tableau annexé à Pêcheur d'Islande pour dénoncer l'état civil des prétendus "personnages vrais". "Richesse de l'invention, réalité de l'imaginaire, vérité des personnages romanesques nous conduisent, nous amateurs (au sens de ceux qui aiment) des choses et des gens d'Islande à appréhender plusieurs réalités qui se fécondent mutuellement. Réalité économique, professionnelle, sociale de l'entreprise islandaise qui a animé et transformé Paimpol entre 1852, appareillage de la première goélette paimpolaise pour Islande "l'occasion" jusqu'en 1935, ultime retour de la Glycine; réalité humaine de la vie et de la mort, de l'angoisse qui empoisse le pardon des Islandais "sur qui plane quoi qu'on fasse pour n'y point penser l'ombre mystérieuse du destin" (A. Le Braz) ; réalité de l'écriture de Loti qui sollicite l'imaginaire de ses lecteurs, qui " détecte " selon l'expression de P. Ricoeur les "possibles" enfouis dans les replis d'un passé à jamais révolu, inaccessible à l'historien ; réalité des effets des mythes créés ou véhiculés par Loti, Le Braz, Le Goffic, Aubert, Nibor, Botrel, mythes dont Théon d'Alexandrie disait "qu'ils étaient des discours mensongers qui exprimaient les vérités en images" Ces réalités s'écrivent sur un même registre, celui de "l'Extraordinaire". Extraordinaire richesse des conditions de travail en mer d'Islande. Après une dizaine de jours de traversée fin février s'ouvre le journal de bord de la géhenne islandaise maintes fois réécrit à l'instar de celui du capitaine de l'Anémone, Le Trocquer : "Ai commencé ma pêche" ; selon Monseigneur J. Kerlivéo ', elle s'effectue sur le mode du travail à la chaîne par "un mouvement incessant de va-et-vient en balançant le bras et le corps" qui permet la remontée au bout de filins de 100 à 120 mètres de morues de 15 à 30 kg, geste répété pendant dix, quinze heures d'affilée dans la confusion du jour et de la nuit. Les pêcheurs sont moins protégés par leurs cirés et leurs sabots-bottes qu'ils ne sont enveloppés par le froid, la bise, la glace, l'humidité. Leur travail de bagnard, selon l'expression de R. R Yvon, est interrompu par un sommeil qui ne répare pas grand chose, sommeil lui-même interrompu quand "la morue donne", sommeil bouscule par la promiscuité du voisin de couchette, alourdi par l'ivresse de la fatigue et de l'alcool, imprégné par l'humidité de la paillasse et de vêtements pas toujours ôtés. L'inhumanité des conditions de travail s'est "transmuée" en surhumanité de ceux qui cri étaient les victimes et qui en sont devenus les héros. Ces héros ne s'appartiennent pas individuellement. Ils sont intégrés à "une race vaillante de marins qui est répandue surtout au pays de Paimpol et de Tréguier et qui s'est vouée de père en fils à cette pêche-là." (Pêcheur d'Islande). Héros surdimensionnés pour être en état d'affronter l'Océan méchant et redoutable ou la grande Dévoreuse ou le Minotaure polaire. Héros vaincu une nuit d'août mais vainqueur dans l'imaginaire dit lecteur qui lui confère l'éternité du stéréotype. Les auteurs de fiction n'ont commis aucune mauvaise action. À aucun romancier n'est assigné un devoir de réalisme social (et par qui le serait-il ?). Loti a révélé, a inventé des réalités qui étaient déjà inscrites dans les consciences, mais aucun historien ne peut décrire la " quantité " d'angoisse cumulée sur les quais de Paimpol lors des opérations d'embarquement pour Islande que Loti rend en quelque sorte palpable.

Voir l'ensemble des programmes liés :

  1. Histoire et mémoire
  2. Pierre Loti et Pêcheur d'Islande
  3. Entre terre et mer
  4. La rencontre

  •  
  •  
    Date de réalisation : 26 Mars 2002
    Durée du programme : 5 min
    Classification Dewey : Littérature, Géographie et histoire
  •  
    Catégorie : Entretiens
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Disciplines : Littérature moderne et contemporaine
    Collections : Vigdis Finnbogadottir - Hommage aux pêcheurs d'Islande
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : Centre de Ressources et d'Etudes Audio-visuelles (CREA) - Université de RENNES 2
    Réalisateur(s) : Centre de Ressources et d'Etudes Audio-visuelles (CREA) - Université de RENNES 2
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : islande, loti
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte