Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

La sociologie peut-elle prévoir ? / Edgar Morin


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="http://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/la_sociologie_peut_elle_prevoir_edgar_morin.6099?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


La sociologie peut-elle prévoir ? / Edgar Morin

La sociologie peut-elle prévoir ? Edgar MORIN. Conférence donnée dans le cadre de l'Institut d'Études Doctorales. Université Toulouse II-Le Mirail, mars 2000. Présentation de la conférence par René Souriac (vice-président de l'UTM), Michel Bressolette (directeur de l'IED) et Daniel Filâtre (directeur de l'UFR de sociologie).

Dans cette conférence, Edgar Morin propose une réponse à la question de savoir si la sociologie, l'histoire et la philosophie aussi, peuvent permettre de prévoir l'avenir. La connaissance d'un présent complexe, ou du moins la conscience que l'on en a, permet-elle de " savoir ce qui est promis à la décadence rapide et ce qui va germer dans le futur" ?
Convoquant tour à tour Euripide, Hegel, Pascal, Bartholomeo De Las Casas, Ortega y Grasset ou Lévi-Strauss, la philosophie des Lumières et les Droits de l'homme, les "technosciences", la biologie, la physique ou la cybernétique et même la science-fiction, Edgar Morin rend compte de la difficulté, voire de l'impossibilité, de toute prévision : "On n'est jamais sûr d'avoir une connaissance de ce qui va contribuer à l'imprévisibilité de notre futur". Les événements imprévus, perturbateurs et inassimilables tels que l'on en a connus dans l'histoire ancienne ou récente, l'évolution des courants majoritaires dominants face aux contre-courants ainsi que les interactions continues entre les événements au niveau local et au niveau mondial ne permettent pas de prédire le futur. Surtout à l'heure de la globalisation et des changements induits par les avancées de la recherche scientifique sur le vivant, sur le génome. Ce moment où " l'Humanité peut remporter une première victoire de façon non mythologique sur la mort", et où, paradoxalement, "pèse sur l'Humanité la menace d'une mort collective et totale dûe aux risques nucléaires et écologiques" ne permet aucune prévision. "Nul ne possède un observatoire d'où il puisse déclarer que l'on n'inventera pas des formes sociales nouvelles, la créativité humaine ne peut pas être déclarée comme close". Néanmoins, malgré ces facteurs d'incertitude, Edgar Morin pense que la sociologie peut proposer une "problématisation du futur" qui serait assortie de vigilance, fondée sur un pari pour certaines valeurs et qui, plutôt qu'un plan programmé, mettrait en œuvre une stratégie modifiable selon le hasard des événements... "et puis, il faut s'attendre à de l'inattendu".

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Épistémologie féministe : le mirage de la connaissance objective / María Luisa Femenías
 Visualisation, analyse et évaluation automatique de la prosodie de la parole / Daniel Hirst
 Traduire les images du Goulag : problème de fidélité et d'opacité / Liuba Jurgenson
 Les métamorphoses de la fiction / Jacques Rancière
 Escribir en comunidad en tiempos de violencia / Cristina Rivera Garza
 Les sociétés littorales face au défi du changement climatique / Virginie Duvat
 Les excès du genre : concept, image, nudité / Geneviève Fraisse
 Sur les traces de "Little Foot" / Laurent Bruxelles
 Jacques Lordat (1773-1870) ou la naissance de la neuropsycholinguistique cognitive. Du vitalisme au cognitivisme ? / Jean-Luc Nespoulous
 Réussir son apprentissage en FOAD : poids de l’intuition / Jean Frayssinhes
 Propriété intellectuelle et plagiat / Stanley Claisse
 Singapour : tête de pont chinoise ? État des lieux des relations diplomatiques et culturelles / Louis Borer
 De la peur à l'espérance / Jean Delumeau
 Apprendre pour transmettre. L'éducation contre l'idéologie managériale / François Rastier
 Épistémologie ou diététique de la recherche interdisciplinaire ? / Yves Michaud
 Histoire des traductions, histoire culturelle / Yves Chevrel
 Nouveaux modes de gouvernance des universités. Quand la fusion s'impose : la (re)naissance de l'université de Strasbourg / Christine Musselin
 Interroger la politique, interroger le commun / Jean-Luc Nancy
 Renouer avec la chaîne vertueuse de l'alimentation / Carlo Petrini
 La France de 2012 a-t-elle encore une identité géographique ? / Armand Frémont
 La géographie des conflits / Yves Lacoste
 Pouvons-nous construire des universités ? / François Dubet
 Le monde et la diversité des langues / Claude Hagège
 La théorie des opérations énonciatives / Antoine Culioli
 Les formations de l'inconscient : le séminaire V de Lacan / Jacques Alain Miller
 Le rôle historique des institutions dans le progrès des sciences / Jacques Blamont
 La néolithisation de l'Europe : questions ouvertes / Jean Guilaine
 La laïcité dans l'Union européenne (1) / Jean Baubérot
 Construction, crise et renouveau de la morale laïque en France face à l'Europe (2) / Jean Baubérot
 Le jugement esthétique / Gérard Genette
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte