Canal-U

 
Université Toulouse II-le Mirail

Le rôle historique des institutions dans le progrès des sciences / Jacques Blamont


Envoyer la page à un ami

Copier le code pour partager la vidéo :
<iframe width="550" height="306" src="http://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/le_role_historique_des_institutions_dans_le_progres_des_sciences_jacques_blamont.7911?width=550&amp;height=306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copier le code : h m s
Auteur(s) :
BLAMONT Jacques

Producteur Canal-U :
Université Toulouse II-le Mirail
J’aime
Sélectionner une séquence pour Mon Canal-U

Le rôle historique des institutions dans le progrès des sciences / Jacques Blamont

Le rôle historique des institutions dans le progrès des sciences / Jacques Émile Blamont. Conférence donnée dans le cadre de l'Institut des Études Doctorales (IED) et présentée par Michel Eliard, directeur de l'UFR de Sociologie de l'université du Mirail. Université Toulouse II-Le Mirail, 3 mai 1999.

Jacques Blamont présente l'historique d'un mode particulier de la recherche scientifique, l'agence d'objectifs. Après en avoir donné une définition et les principales caractéristiques, il date la naissance des agences d'objectifs contemporaines -marquant le passage d'une recherche scientifique universitaire à une recherche gouvernementale- par la mise en œuvre de la recherche spatiale avec la création de la Direction des armements de la Wehrmacht en 1932, la création d'une agence américaine à la demande d'Einstein et sur l'initiative de Roosevelt en 1942, la création, la même année, du NKVD en Union soviétique. Sur le modèle américain, la France créera le Centre National des Études Spatiales et le Commissariat à l'Énergie Atomique.
Pour Jacques Blamont, l'histoire des agences d'objectifs s'enracine dans l'histoire lointaine des institutions portées par les politiques scientifiques stratégiques des gouvernements ou des "princes", dès le VIIIe siècle avant JC à Babylone et son collège des Mages, ensuite à Alexandrie avec le Musée et sa grande bibliothèque fondés par Ptolémée Sôter dont la dynastie mènera pendant plus de cent ans une politique d'investissements dans le domaine astronomique (mesures de positions stellaires) pour contribuer à la suprématie navale puis dans le domaine de la médecine.
Jacques Blamont démontre ensuite comment, du XIIIe siècle et jusqu'au XVIIe siècle, des institutions scientifiques comme les universités européennes créées à l'initiative d'Innocent III, l'observatoire danois Uraniborg (fondé par Tycho Brahé avec les subsides de Frédéric II), le Collège romain institué par le jésuite Ignace de Loyola et le Pape Grégoire XIII, la Royal Society en Angleterre et l'Académie des sciences en France, etc. ont œuvré selon les principes d'agences d'objectifs caractérisées.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment
 

Dans la même collection

Cerimes