Canal-U

Mon compte

HENNION Antoine

Statut
Né en 1952, Antoine Hennion est professeur à l'École des Mines de Paris et directeur de recherches au Centre de Sociologie de l'Innovation, centre qu'il a dirigé de 1994 à 2002.
A propos de Antoine HennionIl a passé son doctorat en sociologie sur « la médiation musicale » à l'EHESS en 1991, sous la direction de L. Boltanski. Ayant une double formation scientifique (ingénieur civil de l'École des Mines, 1974) et musicologique (DEA à l'université de Paris IV-Sorbonne, 1981), il avait choisi de s'orienter vers la sociologie de la culture et de l'innovation, en complétant sa formation à l'université et au CSI, où il était entré à la suite de son travail de fin d'études, réalisé sur deux firmes de disques.Antoine Hennion a écrit de nombreux articles et ouvrages en sociologie de la musique (industrie du disque, production du rock, enseignement, renouveau baroque, etc.), et sur les médias, la culture et l'innovation (radio, publicité, design, services, usagers, etc.). Travaillant sur les diverses formes de médiation, il a participé avec ses collègues du CSI dans les années 80 à la formulation d'une nouvelle problématique sur l'innovation et la création culturelle, dans le domaine des STS (« sciences, techniques et société ») et en sociologie de l'art et de la culture. Ancien président du comité de recherche 37 sur les arts et la culture de l'Association internationale de sociologie, il a pris une part active aux diverses initiatives qui ont redonné un élan au domaine.Il s'intéresse à présent à ce qu'il appelle les attachements, pour comparer divers objets et domaines et proposer une analyse pragmatique du goût, à partir d'une vaste enquête menée avec Geneviève Teil (INRA) sur les amateurs, mais aussi sur des cas moins « heureux », comme les aidants de malades atteints d'Alzheimer (il est membre du conseil scientifique de la Fondation Médéric-Alzheimer) ; et il travaille avec Joël-Marie Fauquet (CNRS) sur la formation du goût pour la musique classique et le modernisme comme format du goût, à partir des cas de Bach et de l'opéra en France au XIX e siècle.Autour de ces thèmes (pragmatique du goût, place des objets, formation historique et personnelle des attachements), il anime avec G. Teil un séminaire CSI/ÉHÉSS, « Aimer la musique. Sociologie de la musique, histoire de l'amateur, musicologie du goût », qui porte aussi sur d'autres pratiques intenses.
Bibliographie Comment la musique vient aux enfants, Paris, Anthropos, 1988. Rock : de l'histoire au mythe (éd., avec P. Mignon), Paris, Anthropos, 1991. La passion musicale. Une sociologie de la médiation, Paris, Métailié, 1993.Le design : l'objet dans l'usage (avec S. Dubuisson), Paris, Presses de l'École des Mines, 1996.La grandeur de Bach. L'amour de la musique en France au XIXe siècle (avec J.-M. Fauquet), Paris, Fayard, 2000.Figures de l'amateur. Formes, objets et pratiques de l'amour de la musique aujourd'hui (avec S. Maisonneuve et É. Gomart), Paris, La Documentation française, 2000. Attachements. Une sociologie pragmatique des amateurs (avec G. Teil), Paris Métailié, à paraître en 2006.


 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte