Canal-U

Mon compte

NANCY Jean-Luc

Professeur de philosophie à l'université de Strasbourg de 1968 à 2004 et professeur invité à Berlin et Berkeley, Jean-Luc Nancy fait partie, lycéen, de la Jeunesse étudiante chrétienne, un mouvement intellectuel qui s'interroge sur la mission de l'école et la notion de fraternité.
Après quatre ans passés en khâgne, il entre à la Sorbonne en 1962, désireux de poursuivre une réflexion amorcée sur les bancs du lycée catholique, lors d'un cours sur Hegel qui fut pour lui une véritable révélation. Il y reste jusqu'à l'obtention de l'agrégation, comptant pour professeurs Paul Ricœur ou encore Candillac. Mais c'est de Jacques Derrida et la philosophie allemande que Jean-Luc Nancy se sent le plus proche - alors qu'il reste méfiant envers le stalinisme qui émerge à la fin des années soixante - et les mouvements se revendiquant d'Althusser. S'il se reconnaît dans Blanchot et le postmodernisme, Michel Foucault lui semble avoir évité les questions auxquelles son plus grand maître, Jacques Derrida, répondra.
Jean-Luc Nancy écrit ainsi plusieurs ouvrages analysant les enjeux liés au structuralisme, avec Philippe Lacoue-Labarthe (L' Absolu littéraire, 1978 et Le Mythe nazi, 1991) et Jean-Christophe Bailly (La Comparution, 1991). S'intéressant à l'impact des images sur notre société, il publie également Evidence du film, et Au fond des images. Peu présent sur la scène médiatique, il n'en est pas moins un penseur incontournable des questions actuelles, comme l'appuie son ouvrage 'Vérité de la démocratie', paru en 2008.

Pour en savoir plus sur Jean-Luc Nancy, lire Jean-Luc Nancy. Entretien avec Thierry Paquot. Urbanisme n° 342, mai-juin 2005. [en ligne sur le site de la revue Urbanisme].


 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte