Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Matthieu Delannoy (Production), Matthieu Delannoy (Intervention)
Détenteur des droits
contact@federation-Fire.fr
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Matthieu Delannoy. FIRE. (2023, 12 octobre). Utilisation de biochar et de charbons actifs afin de réduire le transfert des polluants halogénés du sol aux biotes : efficacité et revers de la stratégie. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/146958. (Consultée le 22 février 2024)

Utilisation de biochar et de charbons actifs afin de réduire le transfert des polluants halogénés du sol aux biotes : efficacité et revers de la stratégie

Réalisation : 12 octobre 2023 - Mise en ligne : 11 octobre 2023
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Le biochar, matériau issu de la pyrolyse en condition anoxique de biomasse, est de plus en plus étudié à des fins agronomiques, mais également pour restaurer la fonction de production de sols contaminés. Au cours des projets Piegeachlor, ANR-INSSICCA et PYROSAR, l'objectif était d'évaluer le potentiel de séquestration de ces matériaux des plusieurs familles de contaminants organochlorés retrouvés dans les sols (polychlorobiphényles, les polychloro-dibenzodioxines et furanes, ainsi que la chlordécone). L'hypothèse initiale du projet était que des matrices carbonées issues de pyrolyse de ligneux telles que des biochars pouvaient jouer un rôle de séquestration. Les propriétés de séquestration ont été testées en mobilisant plusieurs méthodologies d'évaluation du transfert. La première est basée sur une approche in vitro, qualifiant la disponibilité environnementale. Elle simule la capacité d'un milieu aqueux à désorber les polluants. Les autres utilisaient un biote cible (ver, radis, courgette, poule, porcelet) pour déterminer la biodisponibilité relative de chacun des contaminants en fonction de la matrice carbonée utilisée. Ces approches ont été appliquées d'abord sur des sols artificiels de type OCDE, aux fins de sélection des matrices les plus prometteuses, avec de la tourbe comme matière organique endogène. Après une sélection des matrices carbonées les plus performantes en termes de séquestration, une partie des tests précédemment décrits a été appliquée sur des sols naturels prélevés en métropole et aux Antilles, respectivement contaminé en un mix PCB - PCDD/F et en CLD. Des essais d'innocuité de la stratégie ont été réalisés pour étudier l'impact potentiel de ces matériaux sur la santé des sols.

Intervention