Entretien
Chapitres
Notice
Lieu de réalisation
Musée Guimet, Paris
Langues :
Français, Coréen
Crédits
Richard FILLON (Réalisation), Tatiana WENKER (Réalisation), FMSH-ESCoM (Production), 상란 김 (Intervention)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés.
DOI : 10.60527/xs55-td45
Citer cette ressource :
상란 김. FMSH. (2008, 3 juin). Le MAEDUP : l'art des noeuds coréens , in SANG-LAN KIM. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/xs55-td45. (Consultée le 15 juin 2024)

Le MAEDUP : l'art des noeuds coréens

Réalisation : 3 juin 2008 - Mise en ligne : 22 octobre 2008
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Le maedup ou l’art de confectionner des nœuds ornementaux, fortement chargé de symbolisme, est une tradition typiquement coréenne héritée de la Chine ancienne. Elle renvoie à la culture du fil, elle-même liée à une certaine philosophie de vie des Coréens.

KIM Sang-Lan, artiste coréenne formée au design et à l’art du textile en Corée du Sud, mais aussi au travail de tapisserie par les plus grands noms français du domaine, voit le maedup comme un véritable patrimoine de la culture coréenne et, parallèlement, comme une source de création artistique. A travers cet entretien franco-coréen et la découverte de l’un de ses ateliers au Musée Guimet, KIM Sang-Lan nous dévoile la manière dont le travail du nœud coréen représente la vie et les relations humaines qui se font et se défont. Par son expérience et son art, elle nous explique aussi que le maedup reflète tant l’esprit coréen que l’identité de la Corée, et que la recherche d’une harmonie pourrait en être le point central. Le livre "L'art des maedups, les noeuds coréens" de KIM Sang-Lan, est disponible aux éditions Fleurus. Pour découvrir les activités données par KIM Sang-Lan, accédez au site du Musée Guimet.

Intervention