Conférence

SPINTRONIQUE : ORIGINES, DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS ET PERSPECTIVES

Réalisation : 12 juin 2009 Mise en ligne : 12 juin 2009
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

La spintronique, qui exploite l’influence du spin sur la conduction électrique et prend racine dans des recherches fondamentales sur les propriétés de transport des métaux ferromagnétiques, s’est développée après la découverte de la Magnétorésistance Géante (GMR) en 1988 et est aujourd’hui en pleine expansion. Elle a des applications importantes. L’utilisation de la GMR à la lecture des disques durs est la plus connue. Elle a conduit à une augmentation considérable des densités de stockage d’information. Aujourd’hui la spintronique se développe sur de nombreux axes. Le transfert de spin, par exemple, permet de manipuler l’aimantation d’un ferromagnétique sans appliquer de champ magnétique mais seulement par transfert de moment angulaire de spin amené par un courant, c’est à dire plus par transport électrique d’aimantation. Il sera bientôt appliqué à l’écriture de mémoires magnétiques (MRAM pour nos ordinateurs) et à la génération d’ondes hyperfréquence (application en télécommunications). La spintronique associant matériaux magnétiques et semi-conducteurs, la spintronique moléculaire et la nanospintronique se développent également. L’exposé passera en revue les avancées récentes et leur potentiel technologique.

Date de réalisation
Langue :
Français
Crédits
Jean MOUETTE (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource:
IAP. (2009, 12 juin). SPINTRONIQUE : ORIGINES, DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS ET PERSPECTIVES. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/83459. (Consultée le 19 janvier 2022)
Contacter

Sur le même thème

  • LE PHOTON, PARTICULE OU ONDE ?
    Conférence
    01:22:40
    LE PHOTON, PARTICULE OU ONDE ?
    Aspect
    Alain

    La notion de particule de lumière - le photon - introduite par Einstein en 1905, est difficile à concilier avec le modèle ondulatoire de la lumière, fermement établi au XIXème siècle par Young,