Conférence

Recherches philologiques autour de la computer music

Réalisation : 26 septembre 2014 Mise en ligne : 26 septembre 2014
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

La recherche, l’identification et lapréservation des sources, qui sont desétapes essentielles pour l’étude d’uneœuvre de computer music, soulèvent de nombreuses questions, ouvrant unchamp de réflexion que je me proposed’aborder à travers cette communication.Je mettrai l’accent sur la multiplicité desapproches dites « génétiques » à diverstitres comme la reconstruction de l’ateliertechnologique/intellectuel in progress du compositeur, l’étude de cet atelier aposteriori, la resynthèse dédiée à uneopération de conservation de l’œuvre ouencore l’« analyse par synthèse » commevérification de l’analyse et enfin la révisionde l’œuvre, voire sa réécriture qui peutdonner lieu à une version complètementnouvelle. Les savoirs et les opérations(certaines étant purement techniques)alors convoqués – philologie numérique,ethnographie, histoire des technologies... –, se sont déjà révélés efficaces dans la génétique musicale plus traditionnelle.Mais d’autres, comme par exemple laformalisation d’une tradition orale, lerecensement des modes de collaboration, la systématisation d’un mode de recherchecollectif et interdisciplinaire, n’ont encoreguère été explorés pour l’étude d’unrépertoire si récent. Je présenterai ainsi lesrésultats partiels de mes récents travaux derecherche à propos de l’aspect collaboratifinhérent à la création d’œuvres musicalesimpliquant l’utilisation d’ordinateurs. Sij’ai recouru aux approches traditionnelles(analyse des sources bibliographiques etrecherche d’archives), j’ai aussi inclus desméthodes d’enquête propres aux scienceshumaines et sociales (études de terrains,conduites d’entretiens, études de cas).Dans ce cadre, je me suis particulièrementintéressée à l’émergence du métier de RIM– Réalisateur en Informatique Musicale (ouassistant musical, ou tuteur, ou computermusic designer) – et à sa concrétisationsocioprofessionnelle, cherchant àdocumenter l’histoire, l’évolution et les savoir-faire de cette nouvelleprofession. Pour illustrer mes propos, jem’appuierai sur quelques cas spécifiques etsignificatifs de collaboration entre RIM etcompositeurs.

Après une thèse de doctorat consacréeà l’interaction musique-science-technologie à l’Ircam et au CSC(Padoue) sous la direction de MarcBattier et Rossana Dalmonte (Paris-Sorbonne – Trento), Laura Zattra a publiée de nombreux travaux surl’analyse et la philologie de la musiqueélectroacoustique. Dans le cadre de sesétudes sur la dimension collaborative de la création musicale, elle a rejoint en 2012 l’équipe Analyse des PratiquesMusicales de l’Ircam comme chercheuseinvitée CNRS. Elle s’intéresse à l’étudedes textes produits pendant la genèsed’une œuvre, avec un intérêt particulierpour la recherche dans les archivesprivées et institutionnelles. Elle a conduitdes recherches sur les compositeurs John Chowning, Agostino Di Scipio,Luigi Nono, Angelo Paccagnini, TeresaRampazzi et Renata Zatti.

Thèmes
Notice
Langue :
Français
Conditions d'utilisation
LaBRI/SCRIME - Tous droits réservés
Citer cette ressource:
SCRIME. (2014, 26 septembre). Recherches philologiques autour de la computer music. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/87501. (Consultée le 28 juin 2022)
Contacter

Sur le même thème