Canal-U

Mon compte
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Institut des Hautes études pour la science et la technologie



Sciences en société : partager les utopies ? Une reconstruction permanente

Symposium organisé sous le heut patronage de Thierry Mandon, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche.

Logo des soutiens du symposium


Sciences en société : partager les utopies ?
Une reconstruction permanente
10 et 11 juin 2016

La modernité se caractérise par un mouvement de reconstruction permanente – le progrès – dont la science et l’innovation constituent sans conteste les plus puissants moteurs. On parle souvent d’accélération pour décrire les ruptures qui percutent nos sociétés, nos organisations, nos habitudes et nos cultures. La notion d’accélération serait ainsi le meilleur marqueur de notre époque, sans que l’on soit très renseigné sur la finalité du mouvement dont elle rend compte. Or à supposer qu’il n’ait d’autre consistance qu’une émergence chaotique – chaos aussi obscur que la « nuit où toutes les vaches sont noires » dont nous parle le philosophe Hegel – on aura perdu toute perspective d’un progrès.
Comment donc donner sens à l’idée de reconstruction et l’inscrire résolument dans une perspective, une finalité de progrès ? Peut-on y répondre sans redéfinir précisément les différentes facettes du progrès, qu’il soit tout d’abord scientifique, mais tout autant économique ou politique ? Quelles organisations, quel engagement, quels talents pour accompagner au mieux cette dynamique, partager les utopies et les temporalités multiples et bien souvent discordantes qui caractérisent le rapport science-société ?

 
Choisissez une collection (pas de résultat à ce niveau)
 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte