Canal-U

Mon compte
Canal-U/Médecine

CAV 2012 – Dosimétrie interstitielle, système de Paris.


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/canal_u_medecine/embed.1/cav_2012_dosimetrie_interstitielle_systeme_de_paris.8437?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
BONNET Jacques

Producteur Canal-U :
Canal-U/Médecine
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

CAV 2012 – Dosimétrie interstitielle, système de Paris.

Titre : CAV 2012 – Dosimétrie interstitielle, système de Paris.
Intervenant : Jacques BONNET (Institut Claudius Régaud)
Résumé : Les lignes radioactives doivent être parallèles et équidistantes. Il est illusoire  d’espérer  une bonne distribution de dose avec une mauvaise  géométrie
L’activité doit être uniforme. L’utilisation des déplacements de source pas à pas  rend cette règle caduque
Les centres des lignes radioactives doivent appartenir à un même plan: le plan central. Si l’utilisation du plan central reste de règle (Pieters B; Saarnak A; Steggerda; Borger J; Radiother Oncol; 2000;58;63-70. Les logiciels de dosimétrie modernes tendent à  lui substituer d’autres plans;  plan sagittal. Il est concevable de déterminer les paramètres dans d’autres plans  autres que le plan central qui  perd donc son exclusivité
L’isodose de référence est définie à partir de l’isodose de base et est arbitrairement égale à 85% de la dose de base valeur  justifiée par une longue expérience clinique. Une nouvelle approche définit  l’isodose de référence en prenant en compte le volume cible. Comme en radiothérapie externe les concepts de GTV, CTV peuvent
s’appliquer : (VHR,VRI)
L’isodose de référence  (isodose de prescription) est celle qui circonscrit le volume cible et épargne les tissus sains
L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.
Conférence enregistrée dans le cadre des Cours Nationaux du DES de Radiothérapie Oncologique de la Société Française des Radiothérapeutes Oncologues (SFRO). Nancy les 2,3 et 4 février 2012.
Centre de Lutte Contre le Cancer de Lorraine (CLCCL) Centre Alexis Vautrin (CAV).
Réalisation, production : Canal U/3S.
Mots clés : radiothérapie, curiethérapie, Nancy 2012, cancer, DES, SFRO, SFJRO, CAV, radioprotection

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte