Canal-U

Mon compte
Canal-U/Médecine

Croix Rouge Paris 2012 – Liens numériques, liaison et déliaison.


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/canal_u_medecine/embed.1/croix_rouge_paris_2012_liens_numeriques_liaison_et_deliaison.8772?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
Canal-U/Médecine
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Croix Rouge Paris 2012 – Liens numériques, liaison et déliaison.

Titre : Croix Rouge Paris 2012 – Liens numériques, liaison et déliaison.
Intervenant : Benoît VIROLE (Docteur en Psychopathologie et Docteur en Linguistique).
Résumé : Le développement d’Internet, des technologies numériques de la communication, des jeux en ligne et des réseaux sociaux modifie les relations entre les hommes en accélérant les interactions et en les mondialisant. De cette fluidité interactive, émergent des groupes d’utilisateurs réunis par des intérêts, des désirs, des goûts, des combats, des nécessités communes. Comment définir cette nouvelle sociabilité ? Est-elle un ensemble de contacts volatils se déployant sur la base d’une potentialité technologique et se superposant aux structures sociétales existantes ou bien est-elle une structure sociétale nouvelle, comprenant ses propres modes de production et sa propre dynamique et destinée à se substituer aux organisations anciennes ?
Le phénomène est encore  émergent et il relève d’une approche anthropologique complète. Mais les addictions aux pratiques numériques, la modification des rapports de parentalisation, la préférence donnée au virtuel sur le réel et la possibilité de multiples représentations de soi attestent d’une mutation de l’institution imaginaire de notre société dont les effets sont sensibles dans la clinique : adolescents en rupture scolaire et renouant des liens sociaux par Internet, guildes de joueurs vidéo en ligne, tribus numériques avec ses rituels d’admission et de rejet. Nous devons donc repenser le lien social non plus en terme d’échange  de présence et de partage d’idéaux institués mais en terme de liaisons et déliaisons constantes où la disponibilité immédiate de la connexion prime sur le contenu de l’échange. Les réseaux sociaux magnifient la fonction phatique de la communication au détriment du message.  Être connectés, c’est être ensemble dans un espace privé dans lequel le monde parental ne pénètre pas - condition de la sociabilité adolescente - et dans lequel « je » me découvre « autre ».
La pauvreté apparente des contenus des blogs et des réseaux sociaux adolescents est  un effet de surface. Au fond, on se présente à l'autre pour obtenir quelque chose de lui, ne serait-ce que l’illusion d’être vu et de ne plus être seul. Les réseaux sociaux préfigurent l'évolution de nos sociétés vers la réification marquée par la négation de l’intériorité, l’apologie de l’extimité, et l’aliénation des imaginaires collectifs. Pour reprendre la définition d’Axel Honneth, la réification aboutit « à une colonisation du monde vécu par la généralisation unidimensionnelle de l’échange marchand à toute interaction sociale, en sorte que les sujets perçoivent partenaires et biens comme des objets ».
 La réification dans les réseaux numériques obéit à une logique de marché. Elle se déploie aussi sur une dynamique psychique singulière que l’on pourrait résumer ainsi : comment être unique parmi la foule des autres ? L’exigence d’unicité n’est pas uniquement un produit des contraintes sociales, elle est une condition de l’existence de soi. Photos, pseudos, préférences affichées, situations amoureuses, signes du Zodiac, tous ces éléments doivent être exhibés, de façon manifeste pour la recherche d’un partenaire ou la constitution d’un réseau d’ « amis », de façon latente pour se créer une identité. Ainsi, « je » suis ce que j’affiche et en me présentant ainsi je m’assure de n’être pas l’autre. La mascarade numérique des réseaux sociaux est au service de la démarcation de soi. Elle dévoile le déploiement d’une relation d’objet narcissique généralisé dans un totalitarisme consumériste.
L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.
Conférence enregistrée lors du Colloque : Le lien familial à l’aube du XXIème siècle.
Ombres et lumière approche pluridisciplinaire à l’Auditorium Paris Centre Marceau
Le mercredi 28 mars 2012.
Session : Construction et expression du lien familiale dans le monde moderne. Présidente : Edith ARCHAMBAULT (Professeur émérite de sciences économiques à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne. Membre du Conseil Scientifique de la Fondation pour le lien social.
Modérateur : Marie CHOQUET (Psychologue, Epidémiologiste, Directrice de recherche honoraire à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale – Paris.
Réalisation, production : Canal U/3S - CERIMES
Mots clés : Croix Rouge, Paris, 2012, lien familial

  •  
    Label UNT : UNF3S
  •  
    Date de réalisation : 28 Mars 2012
    Durée du programme : 17 min
    Classification Dewey : Sciences médicales. Médecine
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : Formation continue, Formations paramédicales, Tous niveaux médicaux
    Disciplines : Santé publique environnement et société, Sciences sociales
    Collections : Croix-Rouge 2012 Paris : Le lien familial à l’aube du XXIème siècle. Ombres et lumière approche pluridisciplinaire.
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    producteur : Canal U/3S - CERIMES
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : Croix Rouge, Paris, 2012, lien familial
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Croix Rouge Paris 2012 – Quelles orientations possibles pour les politiques familiales de demain ?
 Croix Rouge Paris 2012 – Le lien familial à l'épreuve du vieillissement.
 Croix Rouge Paris 2012 – Comment les philosophes conçoivent-ils le lien familial?
 Croix Rouge Paris 2012 – Le lien familial peut-il se passer d’être « institué » ?
 Croix Rouge Paris 2012 – La famille à l’heure de la bioéthique.
 Croix Rouge Paris 2012 – Débat : La famille : définition, évolution du concept de lien familial
 Croix Rouge Paris 2012 – Le lien familial à l’aube du XXIème siècle. Ombres et lumière approche pluridisciplinaire. Discours de clôture
 Croix Rouge Paris 2012 – L'enfant maltraité, l'enfant maltraitant. L'enfant suspect de mauvais traitements et ses parents : droits et devoirs du pédiatre.
 Croix Rouge Paris 2012 – Conséquences de l'immigration sur les interactions.
 Colloque : Le lien familial à l’aube du XXIème siècle. Ombres et lumière approche pluridisciplinaire.
 Croix Rouge Paris 2012 – L'enfant maltraité, l'enfant maltraitant. Le rôle de l'avocat d'enfant dans le maintien du lien familial en assistance éducative et au pénal.
 Croix Rouge Paris 2012 – Débat : Construction et expression du lien familial dans le monde moderne.
 Croix Rouge Paris 2012 – Les liens Familiaux face à la montée des incertitudes.
 Croix Rouge Paris 2012 – Attachements et détachements : la trame des interactions familiales.
 Croix Rouge Paris 2012 – Le lien familial : une composante essentielle du développement. Permanence de sa nécessité, diversité de ses modes d’expression.
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte