Canal-U

Mon compte
Fondation maison des sciences de l'homme

Les entreprises allemandes et le nazisme : historiographie, mémoires et réparations


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/fmsh/embed.1/les_entreprises_allemandes_et_le_nazisme_historiographie_memoires_et_reparations.28937?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
SPOERER Mark

Producteur Canal-U :
Fondation maison des sciences de l'homme
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Les entreprises allemandes et le nazisme : historiographie, mémoires et réparations

Invité par le CIERA (Centre Interdisciplinaire d'Etudes et de Recherches sur l'Allemagne), à la Fondation Maison des Sciences de l'Homme à Paris (FMLSH) en février et mars 2006, Mark SPOERER se livre, lors de cette conférence, à une analyse générale de l'historiographie de ces dernières années sur l'histoire des entreprises allemandes et du nazisme. Son approche ouvre une mise en perspective de cette évolution historiographique depuis une quinzaine d'années en relation avec le débat politique sur les questions de réparations.


Mark SPOERER est "maître-assistant" (wissenschaftlicher Oberassistent) à l’Université Hohenheim de Stuttgart. Il est spécialiste d’histoire économique contemporaine (histoire financière, histoire des entreprises, histoire du travail forcé pendant les Première et Deuxième guerres mondiales). Après une thèse d'histoire à l'Université de Bonn en 1995, sur la rentabilité des entreprises durant la période 1925-1941, il a réalisé une thèse d'habilitation à l'Université Hohenheim de Stuttgart en 2003, sur des questions de fiscalité en Prusse et au Wurttemberg entre 1815 et 1913, . Il est notamment l'auteur d'une monographie sur une entreprise verrière allemande "500 Jabhre Flachglas 1487-1987: Von der Waldhütte zum Konzern" (500 Years Flat Glass, 1487-1987. From a Forest Mill to a Concern), publiée en 1987, et d'un important travail de synthèse, en 2001, sur le travail obligatoire sous le nazisme en Allemagne et en Europe occupée.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte