Canal-U

Mon compte

VALENTIN Boris


Boris Valentin appartient à l'équipe de recherche "Ethnologie préhistorique" (UMR 7041) fondée autrefois par André Leroi-Gourhan, et il enseigne à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne depuis 1990. C’est dans cette université — l’une des rares formant en France aux études préhistoriques — qu’il fit toutes ses études d'archéologie, étant par ailleurs élève à l'école Normale Supérieure (Ulm).

Il participa longtemps aux fouilles de Pincevent (Seine-et-Marne), lieu d'une profonde révolution méthodologique amorcée par Leroi-Gourhan. Ce campement de chasseurs de rennes de la fin du Paléolithique fut l'un des ancrages de la thèse de Boris Valentin sur les sociétés nomades dans le Bassin parisien entre XIVe et Xe millénaire avant J.-C., vues à travers l'évolution des techniques pour fabriquer l'outillage en silex. Il étendit ensuite ses investigations sur l’Europe nord-occidentale aux tout derniers chasseurs-collecteurs du Mésolithique, jusqu'à l'apparition des premiers paysans au VIe millénaire. Il s’intéresse aux mêmes époques en Israël dans un des foyers d'invention de l'agriculture. Aujourd'hui, Boris Valentin est professeur en archéologie préhistorique à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et enseigne depuis la Licence jusqu'à la thèse. Aux côtés de Monique Olive et Marianne Christensen, il coordonne l'équipe scientifique œuvrant sur le site magdalénien exceptionnellement bien préservé d'étiolles (Essonne), chantier-école pour l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.



 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte