La BULAC fait son Cinéma du réel - édition 2022 ©Maxime Ruscio

La BULAC fait son Cinéma du réel - édition 2022

Les 15, 16 et 17 mars, la BULAC projette 7 films documentaires sélectionnés parmi la quarantaine de films en compétition au Festival international Cinéma du réel.

« Cinémas en mouvements, du selfie aux images mémorielles » est le fil rouge de la sélection 2022 de la BULAC, qui guidera vos pas en Chine, à Hong Kong, en Guinée-Bissau, au Mali, en République centrafricaine et au Mozambique.

Dans un rapport subjectif au passé ou un rapport sensible à l'époque, les 7 films sélectionnés par la BULAC viennent questionner l'acte documentaire et mettre en mouvement la réflexion du spectateur face aux images utilisées et fabriquées. Écrire le documentaire, c'est tantôt recourir à l'archive comme moteur du récit (Les voix croisées, Mangrove school), observer le monde au prisme des jeux de miroir générés par les médias sociaux (Domy+Ailucha, Huahua shijie), jouer avec les codes du genre en se positionnant à la fois comme filmeurs et comme filmés (Domy+Ailucha, Nous, étudiants !), rompre avec le fatalisme face à l'ordre du monde par une mise au jour percutante des capacités d'action collective (Les voix croisées, Nous, étudiants !, Mangrove school, Devils's peak), tendre vers une écriture fictionnalisée du réel (Off Power, Devil's peak).

Vivre ici / travailler là-bas, table ronde

Nombre de cinéastes du continent africain qui vivent aujourd’hui en Europe, et notamment en France, tournent sur leur continent d’origine. Cette distance entre le pays de résidence et le terrain d’étude concerne aussi les chercheurs en sciences humaines.

Sans doute les pratiques sont-elles différentes, il nous semble cependant pertinent d’interroger l'éloignement géographique entre ici et là-bas, les allers-retours, ce qu’ils provoquent de spécifique, permettent ou empêchent dans le travail des uns et des autres, cinéastes documentaristes et chercheurs. 

 

Table ronde en présence de :

  • Raphaël Grisey, artiste et réalisateur français, qui vit et travaille à Berlin et Trondheim, Norvège (Les voix croisées) ;
  • Hamedine Kane, artiste et réalisateur sénégalais et mauritanien, qui vit et travaille entre Bruxelles et Dakar (La Maison bleue) ;
  • Jean-Marie Teno, réalisateur camerounais, qui vit et travaille à Mèze, Hérault, et au Cameroun (Afrique, je te plumeraiLieux saints) ;
  • Aïssatou Mbodj-Pouye, chercheuse en anthropologie, chargée de recherche au CNRS, membre de l'Institut des mondes africains (IMAF), dont les recherches portent sur les mobilités, les migrations et migrations de retour (Afrique de l’Ouest, France) ;
  • Nedjib Sidi Moussa, docteur en science politique (université Panthéon-Sorbonne), dont les recherches portent sur les engagements radicaux entre l’Algérie et la France ;
  • Mahamet Timera, professeur de sociologie à l’Université de Paris, membre de l’Unité de Recherches Migrations et société (URMIS), dont les recherches portent sur les migrations et mobilités en Afrique et à partir de l’Afrique ;

animée par Élisabeth Lequeret, journaliste et critique de cinéma à Radio France International (RFI).

Après la proj... Discussion autour du film « Mangrove School » de Sónia Vaz Borges et Filipa César

« Mangrove School » fait partie des 7 films sélectionnés par la BULAC parmi la quarantaine de documentaires en compétition au Festival Cinéma du réel.

Débat après la proj, avec les réalisatrices Sónia Vaz Borges et Filipa CésarMaria-Benedita Basto, maître de conférences en études lusophones à Sorbonne Université, et Valentin Juhel, jeune diplômé en master de cinéma.

Après la proj... Discussion autour du film « Off Power » de Théodora Barat

« Off Power» fait partie des 7 films sélectionnés par la BULAC parmi la quarantaine de documentaires en compétition au Festival Cinéma du réel.

Débat après la proj, avec la réalisatrice Théodora BaratMartin Goutte, maître de conférences en études cinématographiques à l'université Sorbonne Nouvelle et Alice Monin, étudiante en master Digital, Médias et Cinéma à l'université Panthéon-Sorbonne.

Après la proj... « Domy+Ailucha: Ket Stuff! / Domy+Ailucha: Cenas Ket ! », de Ico Costa

« Domy+Ailucha: Ket Stuff! / Domy+Ailucha: Cenas Ket ! » fait partie des 7 films sélectionnés par la BULAC parmi la quarantaine de documentaires en compétition au Festival Cinéma du réel.

Pastille vidéo après la proj à retrouver en ligne sous peu, sur la playlist « La BULAC fait son Cinéma du réel 2022 », avec le réalisateur Ico Costa, Didier Nativel, professeur d'histoire de l'Afrique à l’Université de Paris et Célia Cheurfa, étudiante en master de sociologie à l'EHESS.