Cours

ETAT DE LA RECHERCHE EN HISTOIRE DE LA MODE 1

Réalisation : 17 juin 2016 Mise en ligne : 17 juin 2016
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

INTERVANTS :

- Géraldine Blanche (IEP PARIS) : Propriété intellectuelle dans la mode 

- Marie Schiele (Paris Sorbonne) : Esthétique et imaginaire du drapé quelques éléments de réflexion

Omniprésent dans la peinture ou la sculpture, indice d’une maniera all’antica, le drapé constitue pourtant un point aveugle dans notre appréciation de l’œuvre d’art. Certes, conformément à son statut d’ornement, le drapé n’a pas vocation première à constituer le sujet de l’œuvre, mais il oriente notre regard et focalise notre attention sur ses éléments saillants que sont les visages et les gestes représentés. Accessoire en marge de la représentation, le drapé occupe une place tout aussi insignifiante dans l’ordre de la réflexion, où sa fonction se réduit souvent à une évocation symbolique. Notre thèse sur l’esthétique et l’imaginaire du drapé prend à rebours une telle affirmation et vise à déplacer la question de la valeur, pour se concentrer avant tout sur l’objet dans sa matérialité. Notre communication visera tout d’abord à préciser la définition du drapé, en analysant la complexité d’un motif oscillant entre deux ordres, celui du textile et celui de la représentation, avant d’évoquer l’un des poncifs de la question, le drapé comme survivance de l’Antiquité.

- Paula Alaszkiewicz, Doctorante : Commissaire d’exposition,  « The Labyrinth of Fashion Display

In Fashion at the Edge: Spectacle, Modernity, and Deathliness (2003), Caroline Evans appropriates Walter Benjamin’s notion of history, time, and space as a labyrinth. She writes, ‘The metaphor of history as a labyrinth allows the juxtaposition of historical images with contemporary ones; as the labyrinth doubles back on itself what is most modern is revealed as also having a relation to what is most old.’ Images from the past thus disclose patterns and preoccupations identifiable in the present. A previously unused term, ‘the labyrinth of fashion display’ refers to the sites of fashion display – both cultural and commercial – that constitute a specific visual and spatial experience and participate in a recycling of historically developed codes and tensions. It is composed of three institutions of cultural modernity that double as current or former sites of fashion display: the museum, the department store, and the international exhibition. Spatially, the labyrinth is at once architectural, ideological, and institutional. Recent museum exhibitions of fashion and museum-like displays in department stores signal the contemporary side of the labyrinth circling back on itself. Relying on structuralist theories of historic inquiry, museology, and architectural and visual analysis, this paper will further define the labyrinth while critically exploring its inherent juxtapositions. The defining tensions of museum fashion exhibitions – namely those between the commercial and the curatorial – will be identified in early spaces of modern fashion display. Ultimately, this will highlight fashion’s alliance with architectural and cultural space while providing a case study for alternative methods of non-chronological historical analysis within fashion studies.

- Myriam Fouillet, Doctorante, Paris III :« La création des costumes dans le cinéma français entre 1945 et 1959 »

 Au carrefour entre histoire du cinéma et histoire de la mode, ces recherches ont pour objectif de retracer le processus de conception des tenues apparaissant dans les films de la « qualité française ». Par l’examen d’archives de natures diverses, il s’agit de déterminer toutes les étapes successives de la chaîne opératoire menant à la création d’un ensemble de costumes, depuis la naissance d’une idée jusqu’à l’utilisation d’objets matériels lors du tournage. Participant de l’esthétique cinématographique, le costume doit s’accorder aux autres paramètres de l’image, il devient alors essentiel d’étudier les relations des professionnels du costume (maquettistes, couturiers exécutants, loueurs, coiffeurs, maquilleurs ou encore habilleuses) avec le réalisateur, les acteurs et l’équipe technique.

- Isabelle Carraza, Master II, UVSQ: « L’Influence du XVIIIe dans la mode contemporaine : inspirations, mythes et représentations »

 Depuis le temps du Second Empire, le XVIIIe siècle est un siècle-fétiche de plusieurs créateurs de mode. Qu’il soit une collection inspirée de la Révolution Française, comme celle qui a rendu célèbre John Galliano, du folklore provençal, comme chez Christian Lacroix, ou de la puissance des femmes comme une Madame de Pompadour vue par Vivienne Westwood, le siècle est souvent ré-imaginé et recréé au gré de ces stylistes. Pour cela, il y a quelques questions que nous voulons éclairer: Pourquoi et comment le siècle est-il autant revisité dans la mode contemporaine? Quelles sont les influences majeures inspirées de cette période de l’Histoire? Comment est ce qu’elles influencent notre regard par rapport à notre passé?

- Jean-Pierre Lethuillier, MCF, Université de Rennes :Présentation du GIS Apparences corps et société

Chapitres
    Intervenants
    Thèmes
    Notice
    Langues :
    Anglais, Français
    Crédits
    Jean René BORELLY (Production)
    Conditions d'utilisation
    CC-BY-NC-SA
    Citer cette ressource:
    CNRS_Pouchet. (2016, 17 juin). ETAT DE LA RECHERCHE EN HISTOIRE DE LA MODE 1. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/87721. (Consultée le 21 mai 2022)
    Contacter

    Sur le même thème