Centre d'étude des mouvements sociaux - CEMS

Description

Présentation du CEMS            




Le CEMS est un centre de recherche de l’EHESS, qui fait partie, avec le CENJ (Centre d’étude des normes juridiques), le LIAS (Linguistique, Anthropologique et Sociolinguistique)  et le LIER (Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités) de l’Institut Marcel Mauss(UMR 8178 CNRS/EHESS). Il comporte une vingtaine de chercheurs et enseignants chercheurs.

Historique

Depuis sa création, par Alain Touraine, le CEMS s’est affirmé comme un des principaux lieux d’élaboration des outils conceptuels, théoriques et méthodologiques de l’analyse sociologique en France. Sous la direction de son fondateur, il s’est donné pour tâche de saisir les mouvements sociaux à partir de l’activité politique déployée par les acteurs et les instances politiques identifiées (syndicats, partis, puis mouvements post-68 : femmes, minorités, immigrés, etc.). Dans une seconde période, et après le départ d’A. Touraine et la création du CADIS, les recherches du CEMS se sont écartées de cette démarche et ont essayé de rendre compte des dynamiques infra-institutionnelles et infra-étatiques qui relèvent du changement social, en montrant comment les formes d’engagement et les attentes et revendications exprimées par les citoyens se modifiaient de façon largement souterraine et un peu à l’écart des manifestations publiques de l’action politique. C’est en suivant cette orientation que le CEMS a participé activement, depuis le début des années 1980, aux processus d’innovation qui ont dessiné des perspectives nouvelles pour l’enquête sociologique, y ouvrant de nouveaux chantiers, introduisant de nouvelles problématiques (celle de l’« espace public », des « expériences limites », de l’effritement de la société salariale ou du « genre », par exemple), expérimentant des méthodes dont la validité s’est ensuite imposée dans la discipline (anthropologie morale, ethnographie du politique, ethnométhodologie, pragmatique de l’action collective, théorie des arènes publiques, sociologie des sciences et des techniques, sociologie des médias et de la réception, analyse conversationnelle, construction des problèmes publics).

Projet scientifique

L’activité de recherche menée au sein du CEMS dans les cinq années à venir s’inscrira dans la double tradition du laboratoire : analyse de la constitution de l’espace public démocratique à partir de l’étude empirique des « mouvements sociaux », en portant une attention particulière à la place qu’y tiennent les nouvelles formes de médiatisation ; et développement d’une démarche pluraliste en sociologie.

Cinq axes de recherches structureront cette activité :

1. Mouvements sociaux et espace démocratique

1.1 – Espace public démocratique et information

1.1.a – Les conditions de formation du jugement critique

1.1.b – Travail, politiques sociales

Pour en savoir plus = (+)

2. Les formes ordinaires d’expression du politique

2.1 – Formuler des revendications pour la démocratie

2.2 – Espace public et modes de vie

2.3 – Formes d’expression publique, internet et réseaux sociaux

Pour en savoir plus = (+)

3. Médias et changement social

Pour en savoir plus = (+)

4. L’espace public démocratique et ses fractures

4.1 – Violence et silence

4.2 – Mémoire, histoire et identités

Pour en savoir plus = (+)

5. Travaux de théorie et de méthode

Pour en savoir plus = (+)

Conférence

Memories of Slavery in the Western Sudan
Collection
8 vidéos
La mémoire de l’esclavage dans tous ses états
  • KLEIN Martin A.
  • ARAUJO Ana Lucia
  • COTTIAS Myriam
  • OTELE Olivette
  • HAUTCOEUR Pierre-Cyrille
  • TAUBIRA Christiane
Conférence internationale/International Conference (Ecole des hautes études en sciences sociales/University of Ottawa) The States of the Memory of Slavery: International Comparative Perspectives La mémoire de l’esclavage dans tous ses états. Perspectives internationales comparées Organisée par/Organized by Pr. Abdoulaye Gueye et/and Pr. Johann Michel (avec la participation exceptionnelle de Mme Christiane Taubira, Garde des Sceaux, le 23 octobre) Programme 22 octobre 2015/October 22, 2015, Paris ⇒ Présidence/Chair : Johann Michel (CEMS/EHESS-CNRS, IUF, Université de Poitiers) ♦ Martin Klein (Department of History, University of Toronto), Memories of Slavery in the Western Sudan. ♦ Ana Lucia Araujo (Department of History, Howard University), Sites of Disembarkation and the Public Memory of the Atlantic Slave Trade. ⇒ Présidence/
22.11.2015
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
  • document 1 document 2 document 3