Autre
Notice
Lieu de réalisation
En visio
Langue :
Français
Crédits
Fondation Maison des sciences de l’homme (Production), Julien Talpin (Intervention), Camille Champeaux (Intervention)
Conditions d'utilisation
©FMSH2020
Citer cette ressource :
Julien Talpin, Camille Champeaux. FMSH. (2020, 21 novembre). QUEL MONDE ASSOCIATIF DEMAIN ? L’état des libertés associatives en France , in Quel monde associatif demain ?. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/107485. (Consultée le 28 février 2024)

QUEL MONDE ASSOCIATIF DEMAIN ? L’état des libertés associatives en France

Réalisation : 21 novembre 2020 - Mise en ligne : 21 novembre 2020
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

JOURNEE D'ETUDES

Des limites actuelles de l’action associative aux moyens de les dépasser

 L'atypique début d'année 2020 a confirmé l'importance du monde associatif et la capacité d'auto-organisation des citoyens pour faire face aux besoins de solidarité et parfois pallier un certain nombre de défaillances ou de limites dans l'action des institutions publiques.

Pour autant, le plan de relance centrée sur l'aide aux entreprises (sans conditionnalités sociales ou écologiques) invisibilise une nouvelle fois les acteurs non-lucratifs qui, comme le montrent les dernières enquêtes, subissent de plein fouet les conséquences économiques de la crise.

En inventant le monde de demain à travers d'innombrables alternatives et initiatives (logement, alimentation, énergie, accès au droit, culture, activités sportives, éducation populaire) et malgré leurs difficultés de très nombreuses associations s’efforcent tous les jours d’être des lieux de solidarité concrète, des laboratoires de démocratie de proximité. En cela, elles méritent une place centrale pour nous permettre d'envisager une société durable, fraternelle et participative.

Or, pour elles la situation se complique sans cesse. Elles sont contraintes de faire toujours plus avec moins (réduction et mutation des financements publics, mise en concurrence des projets au détriment de leur capacité de coopération et parfois instrumentalisation des structures dans le cadre de politiques publiques décidées sans elles, voire répression de leur action…). Au-delà des constats à mettre en partage, quelles pistes de travail envisager dès aujourd’hui afin de construire un avenir plus favorable avec les acteurs associatifs et, plus globalement, avec les citoyens aspirant collectivement à une société plus juste, soutenable et respectueuse de l’environnement ?

Intervention
Thème
Discipline :

Dans la même collection