Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Jean MOUETTE (Réalisation), Luc Blanchet (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/h0ah-f523
Citer cette ressource :
Luc Blanchet. IAP. (2016, 6 septembre). LA DÉTECTION DU RAYONNEMENT GRAVITATIONNEL 100 ANS APRÈS EINSTEIN. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/h0ah-f523. (Consultée le 22 juillet 2024)

LA DÉTECTION DU RAYONNEMENT GRAVITATIONNEL 100 ANS APRÈS EINSTEIN

Réalisation : 6 septembre 2016 - Mise en ligne : 16 septembre 2016
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Les détecteurs d'ondes gravitationnelles de la collaboration LIGO/VIRGO ont observé les signaux gravitationnels de la coalescence de systèmes binaires de trous noirs stellaires massifs à des grandes distances en astronomie. Cette découverte majeure, 100 ans après la formulation de la relativité générale par Einstein, ouvre la voie à une nouvelle astronomie, celle des ondes gravitationnelles. Dans cet exposé, nous discuterons des résultats de LIGO/VIRGO et passerons en revue les sources d'ondes gravitationnelles les plus intéressantes pour les détecteurs au sol et dans l'espace, ainsi que les tests de la relativité générale et de la cosmologie qu'il sera possible de faire. Cette détection pose plusieurs problèmes nouveaux en astrophysique, notamment celui de savoir comment ces systèmes de trous noirs binaires massifs ont pu se former. D'autre part l'astrophysique multi-messagère entre les ondes gravitationnelles et les ondes électromagnétiques (dans les cas de contreparties lumineuses aux signaux gravitationnels) est promise à un brillant avenir. Finalement, nous discuterons du problème à deux corps en relativité générale dont la résolution est cruciale pour interpréter les ondes gravitationnelles observées.

Intervention

Sur le même thème