Conférence
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

Colloque cerisy

Crédits
Pierre Cornu (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/sass-a094
Citer cette ressource :
Pierre Cornu. La forge numérique. (2023, 24 septembre). Les sustainability sciences, ultime métamorphose de l'économie de la connaissance ? Essai d'approche diachronique et critique. [Podcast]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/sass-a094. (Consultée le 29 février 2024)

Les sustainability sciences, ultime métamorphose de l'économie de la connaissance ? Essai d'approche diachronique et critique

Réalisation : 24 septembre 2023 - Mise en ligne : 5 octobre 2023
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Résumé de la communication : Dans la foulée du Rapport Brundtland de 1987 et du Sommet de Rio en 1992, un grand nombre d'initiatives se sont développées, souvent aux marges des mondes académiques, pour intégrer l'enjeu de la "soutenabilité" à la recherche scientifique en même temps qu'au débat public. Portées par des collectifs ou par des figures fondatrices, et ayant appris à confronter leurs visions lors des grands événements internationaux touchant aux maux du "système terre" et à ses possibles remédiations, ces initiatives ont peu à peu donné naissance à une véritable "conversation" mondiale sur la soutenabilité. Celle-ci a rapidement pris une configuration interdisciplinaire, puis transdisciplinaire, dans l'idée d'en renforcer le potentiel transformateur, dessinant un paysage global aux interconnexions complexes et à la densité croissante, à la fois opportunité et défi pour la recherche. Issue d'un travail d'investigation mené au sein d'INRAE, la mise en perspective diachronique et critique de cette "conversation" sera présentée sous la forme d'une invitation à penser la possibilité d'une nouvelle alliance sciences-société dans les termes d'une histoire du temps présent ouverte à la co-élaboration narrative.

Biographie de l'auteur

Pierre Cornu est directeur de recherche en histoire du temps présent, spécialiste des enjeux croisant sciences, agriculture et environnement aux XXe et XXIe siècles. Inscrivant sa pratique de recherche dans une double dimension interdisciplinaire et collaborative, il vise par ses travaux à informer la question du statut singulier de la temporalité dans l'anthropocène. Il a notamment publié La systémique agraire à l'Inra, histoire d'une dissidence, Quae, 2021.

Intervention