Autre

Anaïs CHEUTON - Étude des parures antiques de la vallée de la Garonne

Réalisation : 23 février 2022 Mise en ligne : 11 mars 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Le projet s’inscrit dans le cadre d’une thèse débutée en octobre 2019 qui porte sur les processus interculturels à travers l’évolution des parures antiques. l’originalité de ce travail est de proposer une étude pluridisciplinaire des parures en alliage non ferreux, associant approches typo-chronologiques, techniques et archéométriques. Pour ce faire, la première étape a été de réaliser un corpus aussi exhaustif que possible de l’ensemble des parures retrouvées dans la zone géographique considérée. La seconde étape consiste à aller étudier sur le terrain les lots de mobilier, sélectionnés de manière raisonnée parmi l’ensemble du corpus en tenant compte de différentes problématiques. Lors des déplacements dans les lieux de conservation (musées, dépôts archéologiques), les objets seront décrits, mesurés, pesés, photographiés, dessinés. Enfin, il est envisagé d’effectuer des micro-prélèvements sur le mobilier étudié afin d’analyser en laboratoire uniquement le copeau métallique prélevé. Ces prélèvements pourront dans certains cas être réalisés en même temps que l’étude de l’objet, mais il n’est pas exclu qu’une mission spécifique soit nécessaire. Le projet “Étude des parures antiques de la vallée de la Garonne” s’intéressera plus particulièrement à l’axe Bordeaux-Toulouse. L’étude des parures dans cette zone permettra d’apporter des premiers éléments de réponse sur la diffusion de la culture  méditerranéenne sur l’axe aquitain entre la fin du Second âge du Fer et le Haut-Empire.

Thèmes
Notice
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème