Documentaire
Chapitres
Notice
Langue :
Français
Crédits
CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique (Production), Joëlle ROBERT-LAMBLIN (Réalisation), CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique (Réalisation), Magnus S. MAGNUSSON (Réalisation), Joëlle Robert-Lamblin (Intervention), Magnus S. Magnús Magnússon (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Joëlle Robert-Lamblin, Magnus S. Magnús Magnússon. SEC. (1998, 1 janvier). Les derniers nomades du Groenland oriental (1998) , in Techniques et applications. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/30507. (Consultée le 3 mars 2024)

Les derniers nomades du Groenland oriental (1998)

Réalisation : 1 janvier 1998 - Mise en ligne : 1 janvier 1998
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

En quelques décennies, les Ammassalimiut, population eskimo, qui vivent sur la côte orientale du Groenland, ont subi une évolution considérable dans leur mode de vie, devenant des citadins sédentaires. Pourtant, quelques-uns tentent de perpétuer encore les traditions de leurs aînés, et partent loin des centres chasser les mammifères marins durant onze mois d'isolement total. Des interviews d'anciens permettent d'évoquer la quête du gibier, les changements de lieux d'hivernage et les moyens de transports traditionnels. Elles viennent illustrer les résultats d'une recherche sur la mobilité géographique de cette population. A partir de données d'archives danoises couvrant deux périodes (1895-1906 et 1915-1930), une animation par ordinateur permet de visualiser les déplacements annuels entre les différents lieux d'hivernage.

Générique

Auteurs-Réalisateurs : ROBERT-LAMBLIN Joëlle (Dynamique de l'évolution humaine, EP CNRS, Paris) et MAGNUSSON Magnus S. (Univ. Islande-HBL) Production : CNRS AV, Univ. Islande-HBL

Intervention
Thème

Dans la même collection

  • Tagrest (1967)
    Documentaire
    00:18:24

    Tagrest (1967)

    Bernus
    Edmond

    Vie quotidienne des Touaregs illabokan au Niger, pendant la saison sèche. L'alimentation en eau tient alors une place prépondérante. Les premiers mois de la saison sèche, les Touaregs se rendent aux

Sur le même thème