Conférence

A propos de quoi les religions luttent-elles ? Un point de vue durkheimien

Réalisation : 1 juin 2017 Mise en ligne : 1 juin 2017
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Colloque organisé par le Centre Emile Durkheim

La postérité de l'oeuvre de Durkheim, cent ans après / Les objets classiques

Une œuvre vaut sans doute autant par ses produits que par sessous-produits, par ce qu’elle révèle que par ce qu’elle tait, par ce qu’elledit que par ce qu’on lui (a) fait dire. À l’instar de tout produit de l’esprit,elle devient un monument que l’on visite librement et dont le visiteur n’est pastenu de connaître les intentions de l’architecte ou de respecter les consignesdu guide. Examiner la postérité de l’œuvre de Durkheim (1858-1917) cent ansaprès la mort de son auteur, revient donc à prendre un moment distance avec lespostures analytiques et érudites qui prévalent légitimement dans le monde académiquelorsqu’il s’agit de définir et d’évaluer les contenus et la portée d’une œuvre.Il s’agit moins de visiter une fois de plus l’œuvre d’un auteur afin d’enapprofondir la connaissance « objective », que de faire un bilan de son influencesur les sciences sociales et sur celles et ceux qui les font aujourd'hui.

Que doit notre discipline à l’œuvre de celui qui passe pouren être l’un des fondateurs ? Quels questionnements et quelles réponsesnouvelles a-t-elle suscités ? Comment nous en sommes-nous emparés et avecquelles conséquences aux plans théorique, conceptuel et méthodologique ? Sesambiguïtés, ses apories ou encore ses échecs ont-ils été dépassés, et comment ?Ont-ils, éventuellement, été féconds, stimulants ? Mais aussi, quelles évolutionsa-t-elle inhibées, quels retards a-t-elle fait prendre à la sociologiefrançaise par rapport à ses homologues étrangères ? Bref, en quoi, comment – etpourquoi – la sociologie contemporaine est-elle redevable, pour le meilleur etaussi pour le moins bon, tant à l’œuvre scientifique de Durkheim qu’à sesorientations idéologiques, voire à ses formes de publicisation oud’institutionnalisation ?

Voilà quelques-unes des questions dont nous proposons à noscollègues de s’emparer – moins en spécialistes de l’œuvre durkheimienne qu’enpraticiens réflexifs de leur discipline dès lors qu’ils ont rencontré cette œuvreau cours de leurs recherches dans leurs domaines propres, et quels que soientl’accueil et le sort qu’ils lui ont réservés. Sociologues, économistes, politistes,philosophes ou anthropologues, le périmètre thématique du programme derecherche durkheimien est assez large pour accueillir les représentants desdiverses sciences sociales.

Le colloque a au lieu à Bordeaux du 1er au 3 juin 2017.

>> Bruno Karsenti, EHESS

Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia (Production), Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia (Publication), Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Creative Commons (BY NC)
Citer cette ressource:
Univ Bordeaux. (2017, 1 juin). A propos de quoi les religions luttent-elles ? Un point de vue durkheimien. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/94227. (Consultée le 17 mai 2022)
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème