Conférence

L’écologie politique : entre champ scientifique et philosophie sociale / Floriane Clément, Guillaume Carbou

Réalisation : 15 novembre 2019 Mise en ligne : 15 novembre 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

L’écologie politique : entre champ scientifique et philosophie sociale / Floriane Clément, Guillaume Carbou conférence présentée dans le cadre du Séminaire d’écologie politique-SEMECOL" organisé par L'Atelier d’écologie politique (Atécopol) et placé sous la responsabilité de Laure Teulières (laboratoire FRAMESPA, UT2), Gaël Plumecocq (laboratoire AGIR, INRA) et Julien Rebotier (laboratoire LISST, UT2). Université Toulouse Jean Jaurès, 15 novembre 2019.

Cette conférence présente les différentes approches de l’écologie politique en tant que champ de recherche académique et comme courant de pensée. Floriane Clément (chargée de recherches en géographie et sciences politiques, INRA) aborde, en premier lieu, le champ scientifique de la Political Ecology. Guillaume Carbou (maître de conférences en sciences de la communication, IUT de Bordeaux) traite des courants philosophiques et idéologiques de l’écologie politique. Cette conférence est suivie d'un échange avec l’auditoire, sous forme d’une table-ronde réunissant aussi Jérémie Cavé (docteur en aménagement urbain, chargé d’enseignement à Sciences Po Toulouse), Jean-Michel Hupé (chargé de recherches en sciences cognitives à l'Université Toulouse 3) et Laure Teulières (maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université Toulouse 2). Le dialogue entre les intervenant·e·s et le public offre quelques grilles de lecture permettant de décrypter les fondements intellectuels des différents discours contemporains sur l’écologie.

Chapitres
    Intervenants
    Thèmes
    Notice
    Langue :
    Français
    Crédits
    Nathalie MICHAUD (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication)
    Conditions d'utilisation
    Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.
    Citer cette ressource:
    UT2J. (2019, 15 novembre). L’écologie politique : entre champ scientifique et philosophie sociale / Floriane Clément, Guillaume Carbou. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/103179. (Consultée le 16 mai 2022)
    Contacter
    Documentation

    Bibliographie SEMECOL "L’écologie politique : entre champ scientifique et philosophie sociale" (par ordre inversé de publication)

    Bibliographie de Floriane Clément

    KÖPKE, Sören (2019). The Political Ecology of Drylands: Drought, Development and Environmental Conflict. Münster, LIT Verlag, 424 p.

    MARTINEZ-ALIER, Joan, TEMPER, Leah, DEL BENE, Daniela, SCHEIDEL, Arnim (2016) Is there a Global Environmental Justice Movement?, Journal of Peasant Studies, 3, vol. 43, 731-755.

    HARCOURT, Wendy, NELSON, Ingrid L. (eds) (2015). Practising feminist political ecologies: Moving beyond the'green economy'. London, Zed Books, 336 p.

    TAYLOR, Marcus (2015). The Political Ecology of Climate Change Adaptation: Livelihoods, agrarian change and the conflicts of development. New-York, Routledge, 206 p.

    ROBBINS, Paul [2004] (2012). Political ecology: a critical introduction. Hoboken (New Jersey), Wiley, 299 p. [rééd. 2019].

    BENJAMINSEN, Tor A. Benjaminsen, SVARSTAD, Hanne (2009). Qu'est-ce que la "political ecology "?, Natures Sciences Sociétés, 1, vol. 17, Janvier-Mars 2009, 3-11. [En ligne : https://www.nss-journal.org/articles/nss/abs/2009/01/nss9102/nss9102.html].

    FORSYTH,  Tim (2003). Critical  Political  Ecology:   The  Politics  ofEnvironmental Science. London, Routledge, 336 p.

    VAYDA, Andrew P., WALTERS, Bradley (1999). Against political ecology, Human Ecology, 1, vol. 27, 167-179. [En ligne ; https://www.researchgate.net/publication/226939643_Against_Political_Ecology].

    FAIRHEAD, James, LEACH, Melissa, (1996). Misreading the African Landscape:Society and Ecology in a Forest-Savanna Mosaic. Cambridge, Cambridge University Press. 354 p.

    PEET, Richard,  WATTS, Michael (1996). Liberation ecologies: environment, development, social movements. London, Routledge, 444 p.

    BLAIKIE, Piers, BROOKFIELD, Harold (eds) (1987). Land Degradation andSociety. London, Methuen, 296 p.

    BLAIKIE, Piers (1985). The political economy of soil erosion in developing countries. New-York, Routledge, 188 p. [rééd. 2016].

    WATTS, Michael J. (1983). Silent violence: Food, famine, and peasantry in northern Nigeria. Athens, University of Georgia Press, 720 p. [rééd. 2013].


    Références documentaires de Guillaume Carbou

    ATECOPOL (2019). Sauvés par les promesses technoscientifiques ?, Séminaire SEMECOL 3,  Toulouse, 20 mars 2019. [En ligne : https://atecopol.hypotheses.org/seance-3-sauves-par-les-promesses-technoscientifiques].

    CARBOU, Guillaume (2019). La topique romantique dans les discours de l’écologie politique, Mots. Les langages du politique, 119, mars 2019, 107-125.

    BOOKCHIN, Murray (2019). Changer sa vie sans changer le monde. L’anarchisme contemporain entre émancipation individuelle et révolution sociale. Marseille, Éditions Agone, 160 p.

    CHÉDIN, Maxime (2018). La ZAD et le Colibri : deux écologies irréconciliables ?, Terrestres, 2, 15 novembre 2018. [En ligne : https://www.terrestres.org/2018/11/15/la-zad-et-le-colibri-deux-ecologies-irreconciliables/].

    KEUCHEYAN, Razmig FLIPO, Fabrice (2018). Peut-on être marxiste et écolo ? [vidéo], Médiapart, 7 août 2018, 36 min. [En ligne : https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=Ayf81xfwiTU&feature=emb_logo].

    LONDON, Ernest (2018). Les métaux rares, le visage sale des technologies « vertes », Reporterre, 10 février 2018. [En ligne : https://reporterre.net/Les-metaux-rares-le-visage-sale-des-technologies-vertes].

    AUDIER, Serge (2017). La société écologique et ses ennemis: pour une histoire alternative de l'émancipation. Paris, Éditions La Découverte, 500 p.

    Casseurs de Pub (2017). Où s'arrêtera le Progrès ? La Décroissance, 144, novembre 2017.

    DOUAI, Ali, PLUMECOCQ, Gaël (2017). L'économie écologique. Paris, Éditions La Découverte, coll. Repères, 128 p.

    Fondation pour la Nature et l'Homme (collectif), BOURG, Dominique (2017). Inventer la démocratie du XXIe siècle. L'Assemblée citoyenne du futur. Paris, Éditions Les Liens qui libèrent, 87 p.

    MAGDOFF, Fred, BELLAMY-FOSTER, John (2017). Ce que tout écologiste doit savoir à propos du capitalisme. Paris, Éditions Critiques, 202 p.

    AMIECH, Matthieu (2016). Les énergies renouvelables entretiennent le mythe de l’abondance énergétique, Reporterre, 14 juin 2016. [En ligne : https://reporterre.net/Les-energies-renouvelables-entretiennent-le-mythe-de-l-abondance-energetique].

    CAILLÉ, Alain, Les Convivialistes (2016). Eléments d'une politique convivialiste. Lormont, Édition Le Bord de l’eau, 210 p.

    JARRIGE, François [2014] (2016). Technocritiques : du refus des machines à la contestation des technosciences. Paris, Éditions La Découverte, 128 p.

    LEFÈVRE, Mathias, LUZI, Jacques Luzi (dirs) (2016). Face à la catastrophe: avec ou contre l’État ?, [Édition Le Bord de l’eau] Écologie & Politique, 53, novembre 2016, 212 p.

    DURAND-FOLCO, Jonathan (2015). Décroissance, écosocialisme et articulation stratégique, Nouveaux Cahiers du socialisme, 14, 94-105. [En ligne : https://www.erudit.org/en/journals/ncs/2015-n14-ncs02159/79396ac.pdf].

    LATOUCHE, Serge, JAPPE, Anselm (2015). Pour en finir avec l'économie. Décroissance et critique de la valeur. Paris, Éditions Libre & solidaire, 192 p.

    TANURO, Daniel (2015). L'impossible capitalisme vert. Paris, Éditions La Découverte, 308 p.

    ACOSTA, Alberto (2014).  Le buen vivir. Pour imaginer d’autres mondes. Paris, Éditions Utopia, 187 p.

    GERBER, Vincent, ROMÉRO, Floréal (2014). Murray Bookchin, Pour une écologie sociale et radicale. Neuvy-en-Champagne, Éditions Le Passager clandestin, coll. Les précurseurs de la décroissance, 92 p.

    BIHOUIX, Philippe (2014). L'Âge des low tech. Vers une civilisation techniquement soutenable: Vers une civilisation techniquement soutenable. Paris, Éditions Le Seuil, 336 p.

    ILLICH, Ivan [1973] (2014). La convivialité. Paris, Éditions Points, 160 p.

    DURAND, Cédric (2013). Après la croissance, la revanche de la valeur d’usage, Contretemps, rubrique « Théorie », 15 octobre 2013. [En ligne : https://www.contretemps.eu/apres-la-croissance-la-revanche-de-la-valeur-dusage/].

    NAESS, Arne. (2013). Écologie, communauté et style de vie. Paris, éditions MF, 269 p.

    FLIPO, Fabrice, DOBRÉ, Michelle, MICHOT, Marion (2013). La face cachée du numérique. L'impact environnemental des nouvelles technologies. Paris, Éditions L’échappée, 144 p.

    LATOUCHE, Serge (2011). Vers une société d'abondance frugale: Contresens et controverses de la décroissance. Paris, Éditions Fayard, coll. Mille et une nuits, 208 p.

    LOWY, Michael (2011). Ecosocialisme. L'alternative radicale à la catastrophe écologique capitaliste. Fayard, coll. Mille et une nuits, 240 p.

    GADREY, Jean, FLORENCE, Jany-Catrice (2010). Les nouveaux indicateurs de richesse. Paris, Éditions La Découverte, coll. Repères, 128 p.

    POSTONE, Moishe (2009). Temps, travail et domination sociale. Paris, Éditions Fayard, coll. Mille et une nuits, 616 p.

    LASCH, Christopher, MICHÉA, Jean-Claude [1979] (2006). La culture du narcissisme : la vie américaine à un âge de déclin des espérances. Paris, Éditions Flammarion, 448 p. [rééd. 2018].

    ILLICH, Ivan [1973] (2005). Énergie et équité. Paris, Éditions Arthaud, 141 p.

    LATOUCHE, Serge (2004). Survivre au développement : de la décolonisation de l'imaginaire économique à la construction d'une société alternative. Paris, Éditions Fayard, coll. Mille et une nuits, 126 p. [rééd. 2016]. 

    BOOKCHIN, Murray, WEIGEL, Bernard  [2003] (2012). Qu'est-ce que l'écologie sociale ?. Lyon, Atelier de création libertaire, 54 p.

    BOOKCHIN, Murray (1995). The Philosophy of Social EcologyEssays on Dialectical Naturalism, Montreal, Cheektowaga / New York, Black Rose Books, 245 p.

    MIES, Maria, SHIVA, Vandana (1993). Ecofeminism. London, Zed Books, 1993. [rééd. 2014].

    GORZ, André (1988). Métamorphoses du Travail. Quête du sens : critique de la raison économique. Paris, Éditions Galilée, 302 p. [rééd. Gallimard, Folio, 2004].

    SCHUMACHER, Ernst Friedrich (1978). Small is beautiful. Une société à la mesure de l’homme. Paris, Éditions Le Seuil, 316 p

    MOSCOVICI, Serge (1972). La société contre nature. Paris, Union générale d'éditions, 404 p. [En ligne : http://classiques.uqac.ca/contemporains/moscovici_serge/societe_contre_nature/societe_contre_nature.html].

    BAUDRILLARD, Jean [1970] (1996). La société de consommation [ses mythes, ses structures]. Paris, Éditions Gallimard, coll. Folio Essais, 318 p.

    Sur le même thème