Conférence

Agir dans un monde labile. Fonctions éthiques du lai dans les « Lais » de Marie de France / Christophe Grellard

Réalisation : 8 janvier 2019 Mise en ligne : 8 janvier 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Agir dans un monde labile. Fonctions éthiques du lai dans les « Lais » de Marie de France / Christophe Grellard, in Journée d'agrégation "Les possibles de la narration dans les « Lais » de Marie de France", organisée dans le cadre de la préparation à l'agrégation 2019, par le laboratoire Patrimoine, Littérature, Histoire (PLH) sous la responsabilité scientifique d'Eléonore Andrieu, Université Toulouse Jean-Jaurès, 8 janvier 2019.* Conférence destinée aux étudiants préparant le concours externe d'agrégation de Lettres modernes 2019.

Le lai de Marie de France manifeste une fonction éthique de conseil et d’avertissement qui ne s’explicite pas tant par l’énoncé d’une théorie morale, que par des mises en situations individuelles et diverses, soumises au hasard et à la rupture provisoire de l’ordre par le moyen du merveilleux qui les provoque et les amplifie. Si on le met en contact avec les différents modèles éthiques disponibles à la fin du XIIe siècle, le lai semble plus précisément promouvoir une éthique des vertus, présentée comme la seule solution vraiment positive aux ruptures et aux désordres tandis que se déploie une vive critique des vices, pareillement mise en scène à travers un agent singulier. Or la mise en recueil signale une lecture très nettement orientée vers la soumission nécessaire (comme gage de leur efficacité) de ces vertus à la conversion à Dieu. Marie de France fait ainsi un choix qui la rapproche de Gautier Map et Jean de Salisbury, par la promotion du « cas singulier » et de la règle d’action probable que propose l’exemplum.

Chapitres
    Intervenants
    Thèmes
    Notice
    Langue :
    Français
    Crédits
    Claire SARAZIN (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication)
    Conditions d'utilisation
    Tous droits réservés à l'université Toulouse Jean Jaurès et aux auteurs.
    Citer cette ressource:
    UT2J. (2019, 8 janvier). Agir dans un monde labile. Fonctions éthiques du lai dans les « Lais » de Marie de France / Christophe Grellard. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/100205. (Consultée le 22 mai 2022)
    Contacter
    Documentation

    Lais bretons (XIIe-XIIIe siècles) : Marie de France et ses contemporains, éd. bilingue établie, traduite, présentée, annotée et revue par N. Koble et M. Séguy, Paris, Honoré Champion, coll. Champion Classiques, série « Moyen Âge », 2018.

    André le Chapelain, Traité de l’amour courtois, trad. Cl. Buridant, Paris, Klincksieck, 1974. 

    Jean de Salisbury, Policraticus I-IV, K. S. B. Keats-Rohan (éd.), Turnhout, Brepols, 1993 (CCCM 117) et Policraticus, C. C. J. (éd.), Oxford, Clarendon Press, 1909.

    E. Baumgartner, Le Récit médiéval. XIIe-XIIIe siècles, Paris, Hachette, coll. « Hachette Supérieur », 1995.

    G. Duby, « Les “jeunes” dans la société aristocratique dans la France du Nord-Ouest au XIIe siècle », Annales E.S.C., 1964, n° 19, p. 835‑846. [En ligne : https://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1964_num_19_5_421226].

    J. Flori, « Seigneurie, noblesse et chevalerie dans les Lais de Marie de France », Romania, 1987, p. 183-206. [En ligne : https://www.persee.fr/doc/roma_0035-8029_1987_num_108_430_1831].

    J. Flori, « Aristocratie et valeurs chevaleresques dans la seconde moitié du XIIe siècle. L’exemple des Lais de Marie de France », Le Moyen Âge, 1990, p. 35-65.

    A. Guerreau-Jalabert, « Le temps des créations (XIe-XIIIe siècles) », dans Le Moyen Âge. Histoire culturelle de la France I, M. Sot, J.-P. Boudet, A. Guerreau-Jalabert, Paris, Point-Seuil, 2005 (1997), p. 115-258.

    L. Harf-Lancner, Les fées au Moyen Âge. Morgane et Mélusine ou la naissance des fées, Paris, Champion, 1984.

    E. Hoepffner, « La géographie et l’histoire dans les Lais de Marie de France », Romania, 1930, p. 1-32. [En ligne : https://www.persee.fr/doc/roma_0035-8029_1930_num_56_221_3970].

    P. Ménard, Les lais de Marie de France. Contes d’amour et d’aventure du Moyen Âge, Paris, PUF, 1979.

    H. Legros, « Le vocabulaire de l’amitié, son évolution sémantique au cours du XIIe siècle », Cahiers de Civilisation médiévale, 1980, p. 131-139. [En ligne : https://www.persee.fr/doc/ccmed_0007-9731_1980_num_23_90_2139].

    H. Legros, L’amitié dans les chansons de geste à l’époque romane, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 2001.

    Don A. Monson, « L’idéologie du lai de Lanval », Le Moyen Age, 1987, p. 349-372.

    P. Nykrog, Chrétien de Troyes, romancier discutable, Genève, Droz, 1996.

    M.-L. Ollier, « Le recueil comme forme. À propos des Lais de Marie de France », dans Der Ursprung von Literatur. Medien, Rollen, Kommunikationssituationen zwischen 1450 und 1650, G. Smolka-Koerdt et alii dir., Münich, W. Fink, 1988.

    E. Sienaert, Les lais de Marie de France. Du conte merveilleux à la nouvelle psychologique, Paris, Honoré Champion, coll. « Essais », 1978 (rééd.).

    Dans la même collection

    Sur le même thème