Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Yann Échinard (Intervention)
Conditions d'utilisation
Creative Commons (BY NC)
DOI : 10.60527/rgmw-m010
Citer cette ressource :
Yann Échinard. UPMF. (2013, 19 février). De la crise grecque à l'union bancaire européenne , in Les Rencontres Economiques. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/rgmw-m010. (Consultée le 14 juin 2024)

De la crise grecque à l'union bancaire européenne

Réalisation : 19 février 2013 - Mise en ligne : 8 mars 2013
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif
  • Si la zone euro a connu une crise saillante de ses finances publiques à partir de fin 2009, la zone euro a également connu, et continue de connaître une crise de son système bancaire.
  • Du fait d’une surexposition aux risques et de l’existence de superviseurs nationaux pleinement souverains, et afin d’éviter une crise systémique, de nombreuses banques ont été directement soutenues par des aides publiques, ont été nationalisées, ont bénéficié de soutiens financiers européens via le FESF et le MES.
  • La banque centrale européenne a également joué un rôle non négligeable de résolution de crise puisqu’elle s’est substituée au marché interbancaire afin d’éviter l’effondrement de ce dernier. Face à l’étendue de la crise, l’Espagne entrant à son tour dans la danse durant l’été 2012, la création d’une union bancaire européenne a été décidée au Conseil européen de décembre dernier. Cette union fonctionnera à partir de 2014.
  • Si cette union permet de renforcer la gouvernance économique européenne, rend davantage responsable la banque centrale européenne (garantir la stabilité monétaire mais aussi la stabilité financière), cette union peut aussi être analysée comme une union trompe-l’œil. Le volontarisme politique n’est pas encore pleinement au rendez-vous.
  • Intervention

    Dans la même collection

    Avec les mêmes intervenants et intervenantes

    Sur le même thème