Bouneau, Christophe (1960-....)

France
Date de naissance
1960
Langues d'expression
français
Maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université Michel-de-Montaigne, Bordeaux III (en 1997)

Directeur de la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine de juillet 2002 à juillet 2013

Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud et agrégé d'Histoire, Christophe BOUNEAU est professeur d'histoire économique contemporaine à l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 et directeur de la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine. Spécialiste de l'histoire des réseaux techniques, du développement régional, de l'innovation et du tourisme, il a notamment publié Modernisation et territoire. L'électrification du grand Sud-Ouest de la fin du XIXème siècle à 1946, Bordeaux, Fédération historique du Sud-Ouest, 1997, 736 p. ; L'entreprise publique en France et en Espagne (18ème-20ème siècles). Environnement, formes et stratégies, (dir. avec A. Fernandez), Bordeaux, éditions de la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, 2004, 326 p. ; Networks of Power, L'électricité en réseaux, (dir. avec Pierre Lanthier), Paris, Victoires Editions, 2004, 192 p. ; Les territoires de l'innovation, espaces de conflits, (dir. avec Yannick Lung), Bordeaux, Editions de la MSHA, 2006, 298 p et tout récemment avec M. Derdevet et J. Percebois, Les réseaux électriques au coeur de la civilisation industrielle, Paris, Timée Editions, 2007, 178 p. ; préface de A. Piebalgs, Commissaire européen à l'énergie. II codirige actuellement un programme international de recherches interdisciplinaires sur Les logiques spatiales de l'innovation et il est membre du Comité d'histoire de la Fondation EDF.

Vidéos

Synthèse sur les approches de la construction sociale des territoires
Conférence
01:25:00
Synthèse sur les approches de la construction sociale des territoires
Bouneau
Christophe
Juberthie
Christian

La société post-moderne et l’élaboration d’un espace européen de la recherche où l’insertion des SHS paraît de plus en plus stratégique ont confirmé que le territoire n’avait rien d’une donnée