Canal-U

Mon compte
École Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse

Françoise Blanc lit le résumé de la conférence "La réception de l’oeuvre de Marcel Breuer à Bayonne" de Bruno Fayolle Lussac, historien de l’architecture


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/ensa_de_toulouse/embed.1/francoise_blanc_lit_le_resume_de_la_conference_la_reception_de_l_oeuvre_de_marcel_breuer_a_bayonne_de_bruno_fayolle_lussac_historien_de_l_architecture.55719?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Françoise Blanc lit le résumé de la conférence "La réception de l’oeuvre de Marcel Breuer à Bayonne" de Bruno Fayolle Lussac, historien de l’architecture

De la ZUP de Sainte-Croix de 1963 à la résidence Breuer des Hauts de Bayonne des années 2000.
La nomination de Marcel Breuer comme architecte en chef de la ZUP de Bayonne est due à sa notoriété (siège de l’UNESCO) et à son réseau de relations et notamment à Éric et Sylvie Boissonnas, les promoteurs de Flaine, depuis leur rencontre dans le village de New Canaan aux USA dans les années 1950. La construction de la ZUP a
permis à Breuer de mettre en oeuvre des idées architecturales et des techniques parfois innovantes (architecture de béton, massive et sculptée en façade, procédés de préfabrication, double orientation des cellules d’habitation
en duplex). L’attention minutieuse portée aux détails dans la construction s’avèrera déterminante dans les choix de
réhabilitation de la ZUP.
Le plan masse prévoit une longue ligne sinueuse de dixhuit grands blocs de logements de douze étages en rebord d’un plateau, dominant l’ensemble des équipements et services d’un grand quartier en contrebas.
L’étalement de la réalisation de 1966 à 1968, puis de 1969 à 1970, comme le décalage entre la construction des immeubles de logements et des équipements conduiront à la révision du projet initial de la ZUP en 1972 : sept
blocs de logements auront été finalement réalisés.
Dès les années 1970, la ZUP, perçue sur le plan local plutôt négativement, a fait l’objet de plusieurs programmes de réhabilitation. L’année 2009 marque un tournant de sa perception à Bayonne (l’année Breuer). L’inauguration des « Hauts de Bayonne » en 2013, mettant en valeur les immeubles de « la résidence Breuer », comme l’inscription de la « Cité de Sainte-Croix » au titre du label architecture XXè en 2014 (site remarquable, 2018)
renforcent l’attractivité d’une ville labellisée d’art et d’histoire qui inscrit par ce biais dans sa mémoire le nom et une oeuvre ainsi revalorisée de l’un des grands architectes du XXè siècle dont on évoque maintenant la
formation au Bauhaus.


Bruno Fayolle Lussac est historien de l’architecture et archéologue, professeur honoraire de l’École nationale
supérieure d’architecture et de paysage (ENSAP) de Bordeaux depuis 2006 - Membre des commissions du patrimoine (CRPS et CRPA) de la région Aquitaine depuis 1988 et Président du Collège régional du patrimoine et des sites (1988-1997) - Co-fondateur de l’observatoire de l’architecture de la Chine contemporaine (1997) et membre actif jusqu’en 2005. Responsable scientifique (1986-2004) du certificat post-diplôme d’architecture « Patrimoine, ville et développement » et de l’équipe de recherche « Production de la Ville et Patrimoine » (PVP) des ENSA de Bordeaux et Toulouse (1991-2004) - Chercheur associé à l’UMR du CNRS AUSSER-Paris Belleville depuis
2004.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Présentation des 8 projets de l'exposition Ukronie 2019 : Et si la révolution thermo-industrielle n'avait pas eu lieu ?
 Du Bauhaus à la HfG d’Ulm : une continuité contrariée - Sophie Fétro maître de conférences l’Université de Paris 1
 Apprentissage et travail convivial : l’héritage du Bauhaus dans les pratiques collaboratives contemporaines - Joanne Pouzenc enseignante, commissaire indépendante et doctorante en architecture au LRA Toulouse
 L’enseignement d’Oscar Schlemmer face à la crise morale Jean-Christophe Arcos commissaire d’exposition et critique d’art
 Circulations de modèles pédagogiques : les professeurs sud-américains en France et l’application de théories « Bauhaus » dans les Unités Pédagogiques d’Architecture 1969-1990 - Ana Chatelier architecte DPLG et doctorante en histoire de l’architecture
 Albert Flocon-Mentzl ; du Bauhaus de Dessau à l’École des beaux-arts de Paris - Joseph Abram architecte et historien
 Une certaine idée de laboratoire - Pierre-Damien Huyghe philosophe
 Une pédagogie contextuelle et environnementale Experiments in the environnement d’Anna et Lawrence Halprin - Sigrid Pawelke docteure en histoire de l’art et études théâtrales
 Du « bon usage » de la crise : Les « leçons du Bauhaus » dans le livre artistique pour enfants -Amélie Lila Merle docteure en Sciences de l’éducation, attachée temporaire d’enseignements et de recherches Institut des Sciences et des Pratiques d’Éducation
 L’actualité de Bauhaus - Philipp Oswalt , architecte et auteur
 L’aventure du mobilier -Tim BENTON historien de l’architecture
 Entre 2 cépières - installation dans l’espace public- atelier de projet S81 Espace entre les choses - EnsaToulouse
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte