Canal-U

Mon compte
LESC-EREA

Séminaire EREA, "Encontro de saberes" : une expérience d’accueil de maîtres "tradicionais" dans les universités publiques brésiliennes, Eduardo Rosse (Universidade Federal de Minas Gerais, Brésil)


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/erea/embed.1/seminaire_erea_encontro_de_saberes_une_experience_d_accueil_de_maitres_tradicionais_dans_les_universites_publiques_bresiliennes_eduardo_rosse_universidade_federal_de_minas_gerais_bresil.60097?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
LESC-EREA
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Séminaire EREA, "Encontro de saberes" : une expérience d’accueil de maîtres "tradicionais" dans les universités publiques brésiliennes, Eduardo Rosse (Universidade Federal de Minas Gerais, Brésil)

Depuis une dizaine d’années, un nombre grandissant d’universités publiques brésiliennes accueillent des maîtres (mestres) noirs, amérindiens, ou dits populares. Ces maîtres sont embauchés de façon ponctuelle, chacun dispensant des cours liés à sa propre expérience en tant que noir, amérindien ou popular. Par contraste avec des professeurs académiques, ils sont liés à des domaines d’expertises « traditionnelles » qui vont de la fabrication de tambours aux récits de vie dans l’umbanda et le candomblé ou du tressage de perles de verroterie à la narration de mythes ou de conflits fonciers. Ces enseignements sont optionnels et ouverts aux étudiants, tous horizons disciplinaires confondus.

Cette initiative récente tente de s’opposer à l’exclusion historique, au sein de l'université, des savoirs et des épistémologies dites « non-scientifiques », corollaire d'une fracture sociale complètement enracinée. Les échanges entre étudiants et maîtres invités se nouent de façon récurrente à travers la musique, la corporalité c’est-à-dire dans des domaines non-intellectuels chargés d’émotions et d’expériences sensibles ou esthétiques. On cherchera ici à cerner les questions soulevées par cette nouvelle rencontre entre de « vieux voisins » à partir de l’expérience menée à l’Université fédérale du Minas Gerais.



 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte