Canal-U

Mon compte
LESC-EREA

Séminaire EREA - Exposer le territoire pour guérir les corps : le rituel thérapeutique andin du cabildo comme technique audio-visuelle spatialisée, Héloïse Toffaloni da Cunha (Doctorante, EHESS, IMAF)


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/erea/embed.1/seminaire_erea_exposer_le_territoire_pour_guerir_les_corps_le_rituel_therapeutique_andin_du_cabildo_comme_technique_audio_visuelle_spatialisee_heloise_toffaloni_da_cunha_doctorante_ehess_imaf.58891?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
Toffaloni da Cunha Héloïse

Producteur Canal-U :
LESC-EREA
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Séminaire EREA - Exposer le territoire pour guérir les corps : le rituel thérapeutique andin du cabildo comme technique audio-visuelle spatialisée, Héloïse Toffaloni da Cunha (Doctorante, EHESS, IMAF)

En quoi consiste l’efficacité thérapeutique du cabildo, l’un des principaux rituels andins censés prendre en charge l’infortune des populations des Hautes-Terres boliviennes ? Pour tenter de répondre à cette question, cette présentation portera sur le travail de Luis, un curandero aymara résidant sur les rives du Lac Poopó, dans le département d’Oruro. Chaque jour, à la demande de ses patients souffrant de maux parfois mortels, Luis invite le saint guérisseur Tata Santiago et ses auxiliaires qui s’expriment à travers lui. Par leur intermédiaire, sont également convoquées les entités pathogènes, considérées comme incarnées dans des lieux constitutifs de l’ayllu – l’unité territoriale minimale d’organisation sociale, dont les réseaux communautaires sont en pleine reconfiguration suite à l’exode rural massif que connaît la Bolivie.

             En focalisant l’analyse sur les conditions sensorielles et énonciatives qui façonnent la rencontre interspécifique avec ces entités, nous montrerons en quoi la pratique de Luis suscite chez les participants la fabrication d’images « topographiques » qui renvoient à ce que l’on désignera comme une technique d’exposition de l’ayllu. Guérir les corps revient en effet à réinvestir l’identité sociale des malades par une remise en ordre classificatoire de l’ayllu : en donnant à « voir » autrement ces entités pathogènes à ses patients, le curandero les invite à renégocier la relation qu’ils entretiennent avec des lieux qui indexent leur parcours biographique. L’intervention sera complétée par la projection de vidéos du rituel, dont la mise en forme cherche à restituer, autrement que par l’écrit, l’analyse anthropologique.

 



  •  
  •  
    Date de réalisation : 11 Décembre 2020
    Lieu de réalisation : Centre EREA du LESC, MSH-Mondes, Université Paris Nanterre
    Durée du programme : 147 min
    Classification Dewey : Sciences sociales et humaines
  •  
    Catégorie : Séminaires
    Niveau : niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Sciences de l'homme, Sciences de la société
    Collections : Séminaire de l'EREA
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : Toffaloni da Cunha Héloïse
    Réalisateur(s) : Vapnarsky Valentina
  •  
    Langue : Quechua, Français, FRA, Espagnol, aymara
    Mots-clés : anthropologie visuelle , possession, rituel thérapeutique, Andes, Anthropologie linguistique
    Conditions d’utilisation / Copyright : Reproduction soumise à autorisation du Centre EREA du LESC et de l'intervenant
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte