Canal-U

Mon compte
Fondation maison des sciences de l'homme

Introduction


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/fmsh/embed.1/introduction.30643?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Introduction

Introduction par Raymond Dartevelle :
Ce premier colloque s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherche en cours, d’une collaboration pluridisciplinaire histoire économique/histoire de l’art entre institution académique (INHA), structure de recherche publique (Université Paris 1/HiCSA-CIRHAC) et privée (IMEF). A partir d’une réflexion initiée par Guylaine Dartevelle (historienne de l’art à l’IMEF) et approfondie dans le cadre de nombreux échanges autour de Michel Poivert (Université Paris 1), le colloque a pour objectif d’ouvrir un nouveau champ de recherche, de penser l’image moderne, en l’occurrence la photographie, dans son rapport à l’argent et d’analyser son insertion dans l’économie, depuis le milieu du XIXe jusqu’à nos jours.
Les communications présentées analysent la création photographique, la production artistique, ses formes de diffusion (industriel, commercial), ses pratiques (amateur, professionnel), ses usages (art, politique, économique), ses valeurs d’information, de représentation (témoignage, archive, collection), en prenant en considération le changement d’échelle en histoire sociale qui privilégie davantage aujourd’hui la place des acteurs, constitutifs de l’élite dans les interdépendances du champ socio-économique, des enjeux politiques et idéologiques.
Pour cela, les axes de réflexion proposés se déploient dans le contexte d’une problématique générale englobant la culture des élites économiques, en termes d’influence, de prestige, de pouvoir, leur rapport aux bouleversements politiques et à la modernité économique en devenir, tant en Europe qu’aux Etats-Unis : « entre l’Etat et le marché », entre la reconstruction du territoire, la transformation de l’espace urbain et du paysage industriel, entre les différentes formes d’innovations techniques et les nouvelles pratiques de consommation...
Enfin, si « depuis son invention au XIXe siècle, la photographie a évolué dans un environnement capitalistique » (M. Poivert) et de reproductibilité de l’image, le rôle de l’argent privé nécessaire à la création, reste à étudier. L’impact du mécénat, des fondations et le rôle des acteurs économiques et financiers (industriels, banquiers, notamment), des cercles familiaux aux organisations, représentent autant d’objets d’enquête indispensables pour acquérir cette « lecture économique de l’art moderne » (M. Poivert) et une meilleure compréhension de la modernité de l’image photographique.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte