Canal-U

Mon compte
Institut d'astrophysique de Paris

CONTREPARTIES ÉLECTROMAGNÉTIQUES DES ÉVÉNEMENTS GRAVITATIONNELS


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/iap/embed.1/contreparties_electromagnetiques_des_evenements_gravitationnels.57059?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
MOCHKOVITCH Robert

Producteur Canal-U :
Institut d'astrophysique de Paris
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

CONTREPARTIES ÉLECTROMAGNÉTIQUES DES ÉVÉNEMENTS GRAVITATIONNELS

L'Institut d'astrophysique de Paris se met au direct ! La 4e conférence « à distance » aura lieu mardi 2 juin à 18h30, et sera donnée par Robert Mochkovitch (directeur de recherche CNRS à l'IAP). Une heure de présentation, avec des pauses toutes les 20 minutes pour prendre vos questions sur le chat.

« Contreparties électromagnétiques des événements gravitationnels (sursauts gamma, rémanences, kilonovae) : que faut-il attendre des futures campagnes d'observation LIGO/Virgo ? »

Les détecteurs d'ondes gravitationnelles LIGO et Virgo sont à l'arrêt en raison de la présente pandémie et redémarreront peut-être pour une courte durée avant une nouvelle interruption jusqu'à l'automne 2021. Celle-ci permettra une amélioration des interféromètres avec un gain prévu de presque un facteur 2 en sensibilité. Au redémarrage, le nouveau détecteur japonais KAGRA sera opérationnel et se rajoutera au réseau existant pour une meilleure localisation des événements.

Les observations déjà réalisées ont permis de détecter la coalescence de plusieurs binaires d'étoiles à neutrons et sans doute de quelques binaires étoile à neutrons - trou noir, mais un seul événement, le 17 août 2017, a conduit à la découverte de contreparties électromagnétiques en raison de sa relative proximité et d'une orientation favorable. Un faible sursaut gamma a été observé suivi de sa rémanence - le rayonnement issu de l'énergie dissipée dans l'onde de choc induite dans le milieu environnant - et enfin une kilonova, correspondant au rayonnement thermique d'une petite quantité de matière éjectée à l'issue de la coalescence et chauffée par radioactivité.

Au cours de l'exposé je présenterai les perspectives de découverte de nouvelles contreparties électromagnétiques au cours des prochaines campagnes LIGO/Virgo. Je montrerai les distributions attendues en distance, angle de vue et magnitude pour ces nouveaux événements et soulignerai les difficultés à surmonter pour leur détection.

DÉBUT DE LA CONFÉRENCE à 4 min 42s

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte