Canal-U

Mon compte
Institut d'astrophysique de Paris

L'OBSERVATOIRE DE PARIS AU 19e SIÈCLE


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/iap/embed.1/l_observatoire_de_paris_au_19e_siecle.16792?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
Lequeux James

Producteur Canal-U :
Institut d'astrophysique de Paris
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

L'OBSERVATOIRE DE PARIS AU 19e SIÈCLE

Conférence de l'Institut d'astrophysique de Paris (IAP) présentée par James Lequeux (astronome émérite à l'Observatoire de Paris), le 6 janvier 2015 à l'IAP.

L'Observatoire de Paris au 19e siècle a été dominé par deux fortes personnalités, aussi différentes que possible : François Arago de 1810 à 1853, et Urbain Le Verrier de 1854 à 1877. Très ouvert, Arago a fait de l'Observatoire un centre de la physique, et créé l'astrophysique : ses travaux personnels, un peu oubliés, méritent d'être réhabilités. Il a cependant laissé se dégrader l'institution en raison d'un certain népotisme, de ses nombreuses autres occupations, politiques notamment, et aussi parce qu'il était sous la coupe du Bureau des longitudes. Le Verrier, scientifique éminent mais solitaire, l'a remontée efficacement, mais ses méthodes dictatoriales ont conduit à sa révocation en 1870 (il a été réintégré trois ans après !). L'astrophysique naissante a périclité sous son règne et a eu bien des difficultés à se développer après sa mort. C'est contraint et forcé que Le Verrier a engagé Foucault comme physicien de l'Observatoire. Foucault y a créé le télescope moderne à la fin des années 1850, et y a fait sa magnifique mesure de la vitesse de la lumière en 1862 : c'est de cela, en plus des travaux personnels de Le Verrier, dont se souvient l'histoire.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte