Canal-U

Mon compte
Institut Français d'Études Anatoliennes Georges Dumézil

Visions des châteaux des Dardanelles


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/ifea/embed.1/visions_des_chateaux_des_dardanelles.19785?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Visions des châteaux des Dardanelles

Avec le Bosphore, les Dardanelles sont l’un des deux détroits qui mettent en communication la Méditerranée et la mer Noire via la mer Égée et l’antique Propontide, aujourd’hui mer de Marmara. Elles constituent donc l’un des points stratégiques majeurs sur une route commerciale nord-sud fréquentée de tout temps. On sait peu de chose sur l’aspect des constructions qui en protégèrent l’accès avant que le souverain ottoman Mehmed II fasse édifier de part et d’autre du détroit deux forteresses qui, lors du siège de Constantinople en 1453, complétèrent le dispositif d’isolement systématique de cette ville : Kilidülbahir (« la clé de la mer », l’antique Sestos) du côté européen et Seddülbahir (« le mur de la mer », l’antique Abydos) du côté asiatique. Aucune menace navale n’ayant affecté la capitale ottomane au cours des trois cents années qui suivirent, ce n’est qu’au milieu du XVIIe siècle que des travaux de remaniement s’imposèrent, la guerre de Crète contre les Vénitiens ayant pris un moment une tournure favorable à ces derniers. À quelques réfections près, ce sont ces mêmes forteresses que l’escadre des Alliés découvrit en face d’elle en 1915.
Nous présenterons quelques textes peu connus en français qui contribuent à préciser la topographie et l’aspect des lieux à l’époque ottomane. L’un d’eux est dû à Pîrî Re’îs, ancien corsaire devenu amiral ottoman et auteur d’une remarquable description nautique des côtes et des îles de la Méditerranée au début du XVIe siècle. Un autre est celui qu’on peut trouver dans l’énorme manuscrit inédit de la relation de voyage du Périgourdin Julien Bordier qui les vit plusieurs fois à partir de 1605. Enfin nous examinerons ce qu’en dit un quart de siècle plus tard Evliyâ Çelebî, voyageur ottoman qui parcourut infatigablement pendant plus de quarante années les terres de l’Empire et quelques autres plus ou moins lointaines.  

  •  
  •  
    Date de réalisation : 27 Mai 2015
    Durée du programme : 45 min
    Classification Dewey : Cartographie et projections cartographiques, Histoire de la Turquie
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Histoire, Histoire de l'art, Archéologie
    Collections : Mers ottomanes : de la Méditerranée à l'Océan indien
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
  •  
    Langue : FRA
    Mots-clés : cartographie, Turquie, Empire ottoman
    Conditions d’utilisation / Copyright : IFEA
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Les Ottomans en Méditerranée au XVIe siècle
 L'évolution de la représentation du Bosphore à travers les collections de plans et cartes de l'IFEA
 A la recherche du passé : Choiseul-Gouffier et la cartographie historique des Dardanelles au 18e siècle
 Le cas Giustinian: assistance vénitienne à la modernisation de la flotte turque contre les Portugais (1531-1534)
 Les cartes des Détroits et d’Istanbul issues de la mission Graviers d’Ortières au XVIIe siècle
 The development of the Ottoman maritime arsenals: 16-17th centuries
 The ottoman shipyards of Birecik in the 16th century : a strategic issue
 Caiques of Bosphorus waterway : their role in Istanbul maritime landscape in the 19th Century
 Technics of organization of underwater archaeology excavations
 The Atlantic nautical archaeology: some case studies (16th-18th)
 Origins of the « nilotic » construction « membrure première » Ve-VIe century D.C.
 Presentation of Yenikapı archaeological excavation
 The nautical archaeology in Turkey : an overview
 17. Yüzyılda Tersâne-i Âmire Yönetimi: Tersane Emini ve Görevleri
 Turcos" in the Mediterranean, "Rumes" in the Indian Ocean: Reconsiderations of Portuguese images of ottomans in Portuguese sources
 From Van to the Caspian Sea: Portuguese and Italian Maps of Eastern Anatolia and Armenia, 1500-1600
 Latest News from Istanbul University's Yenikapı Shipwrecks Project
 La mer noire, hospitalière par antiphrase, d’après deux rescapés
 Beyond the excavation to the Museum : the replica of the greek shipwrecks of the Jules-Verne in Marseilles and the Prôtis project
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte