Canal-U

Mon compte
La forge numérique

Form-frequency correspondences in tense, aspect and modality


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/la_forge_numerique/embed.1/form_frequency_correspondences_in_tense_aspect_and_modality.23026?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
La forge numérique
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Form-frequency correspondences in tense, aspect and modality

Cette conférence plénière a été donnée dans le cadre du colloque international Chronos 12  sur l’actionnalité, le temps, l’aspect, la modalité et l’évidentialité, organisé par le laboratoire CRISCO,qui s'est tenu à Caen du 14 au 17 juin 2016.

CHRONOS est le principal forum international consacré à la recherche linguistique actuelle sur le temps, l’aspect, l’actionnalité et la modalité/évidentialité. Les conférences CHRONOS accueillent des contributions substantielles et novatrices de chercheurs étudiant le langage dans des perspectives différentes, à travers des langues diverses et selon des cadres théoriques variés.

Martin Haspelmath est un linguiste germanique qui travaille dans le champ de la typologie linguistique. Depuis 2015, il est chercheur au Max Planck Institute for the Science of Human History. Il est également professeur honoraire de linguistique à l'Université de Leipzig. Il est un des éditeurs du World Atlas of Language Structures et de la base de données en ligne Glottolog

Résumé de la communication

Contrairement à beaucoup d’interventions à cette douzième édition du colloque Chronos, cette présentation n’aborde pas les aspects interprétatifs du temps, du mode ou de l’aspect, ni l’organisation de langues particulières. Le point de vue typologique emprunté implique la possibilité de proposer des généralisations expliquant des tendances lourdes à travers les langues. Cette conférence montre comment le rapport entre fréquence et forme grammaticale peut se voir donner une explication mieux articulée. De nombreux auteurs notent que les formes plus marquées sont plus fréquentes, et que les formes plus fréquentes sont plus brèves, sans pourtant toujours bien expliquer le rapport entre ces dimensions. Nous proposerons que la chaîne causale de la brièveté d’une forme remonte à son caractère prévisible, ce qu’explique sa fréquence. Nous verrons comment ces corrélations s’appliquent au domaine du temps, du mode et de l’aspect.



  •  
  •  
    Date de réalisation : 15 Juin 2016
    Durée du programme : 43 min
    Classification Dewey : Sciences sociales et humaines
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Master (LMD)
    Disciplines : Sciences du langage
    Collections : Colloques
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Réalisateur(s) : Université de Caen Normandie
  •  
    Langue : Anglais
    Mots-clés : langage et langues
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte