Canal-U

Mon compte
La forge numérique

Poésie sud-africaine


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/la_forge_numerique/embed.1/poesie_sud_africaine.16415?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
La forge numérique
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Poésie sud-africaine

Cette lecture / performance, animée par Denis HIRSON (écrivain et traducteur), Sonia EMMANUEL (comédienne et metteur en scène) et Steve POTTS (musicien), a été donnée à la MRSH de l'Université de Caen-Basse-Normandie dans le cadre d'un après-midi consacré à la poésie sud-africaine, organisé par l'équipe de recherche ERIBIA. Les textes lus et interprétés à cette occasion sont extraits du recueil de poèmes, Pas de blessures, pas d’histoire (revue Bacchanales n° 50, 2013), traduit en français sous la direction de Denis HIRSON.

Denis Hirson a vécu jusqu’à l’âge de 22 ans en Afrique du Sud où il a fait des études d’anthropologie. Il s’installe définitivement en France en 1975. Enseignant et écrivain, il a publié sept livres qui portent sur la mémoire des années d’apartheid, dont, en français, La maison hors les murs, un recueil de poèmes, Jardiner dans le noir et le roman The Dancing and the Death on Lemon Street. Il a aussi réalisé une anthologie de nouvelles sud-africaines (1994), et deux anthologies de la poésie, Poèmes d’Afrique du Sud (Actes sud, 2001) et Pas de blessure, pas d’histoire (Maison de la poésie Rhône-Alpes et Biennale internationale des poètes en Val-de-Marne,2013).

Sonia Emmanuel, comédienne et metteur en scène, vit à Paris. Avec sa compagnie, la Compagnie du Libre-échange, elle a monté des textes de Maryse Condé (elle est dédicataire de sa pièce Pension les Alizés),Tchicaya u Tam’si, Jean-Claude Charles, et bien d’autres, qu’elle a donnés en tournée en France et à l’étranger.

Steve Potts vient d’une famille mélomane. A Los Angeles, il apprend la musique avec Charles Lloyd, parallèlement à ses études d’architecture. Il s’établit ensuite à New York où il poursuit son éducation musicale auprès d’Eric Dolphy. En 1970 il part pour l’Europe; sa rencontre avec Steve Lacy date de cette époque. Les tournées s’enchaînent, ils parcourent le monde pendant plus de 23 ans et enregistrent ensemble plus de 25 albums. Depuis 2000 il joue avec l'une de ses trois formations régulières Stevie and the Boogah Band (George-Edouard Nouel, Stéphane Persiani, Jean-Claude Montredon), the Institute of Advanced Harmony (Michael Felberbaum, Michel Edelin, Thomas Savy, Stephen Kerecki, Richard Portier) et Steve Potts and Family (Michel Edelin, Sophia Domancich, Jean-Jacques Avenel, Simon Goubert). En parallèle, il a démarré un atelier d'improvisation, the Menilmontant Street Band auquel il participe dans le cadre des Ateliers du Chaudron à Paris.
  •  
  •  
    Date de réalisation : 12 Novembre 2014
    Durée du programme : 64 min
    Classification Dewey : Littérature
  •  
    Catégorie : Autres
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Disciplines : Arts, Langues, Littératures et Civilisations étrangères
    Collections : Rencontres, conférences
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    producteur : Maison de la Recherche en Sciences Humaines - Université de Caen Normandie
    Réalisateur(s) : Maison de la Recherche en Sciences Humaines - Université de Caen Normandie
  •  
    Langue : FRA, ANGL
    Mots-clés : poésie (lecture publique), Apartheid
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 La guitare brésilienne dans l'industrie culturelle
 Le monde en mouvement
 Vers un un statut juridique pour les déplacés environnementaux ?
 Pauvreté, précarités : l'enfant dans sa famille
 L'enfant, entre précarité sociale et précarité scolaire
 Moving memory: How movement can facilitate and release memory
 Le labyrinthe et le kaléidoscope
 Appropriation mémorielle et processus de patrimonialisation des vestiges de la Seconde Guerre mondiale en Normandie
 Appréhender les mécanismes psychiques de la mémoire traumatique, un autre rapport à soi
 Mémoire et traces de la mort routière
 1945-1949 : Premières rivalités mémorielles de la Seconde Guerre mondiale
 Inde - Pakistan : construire la mémoire des lieux, de la Partition et de la frontière
 Aux grands hommes du football, la ville reconnaissante
 Des odeurs à la mémoire : Ah..., je ne trouve pas le mot
 Mémoire et histoire des léopards normands
 Face au mythe des digital natives : déconstruire, documenter, dépasser
 Les usages du numérique des adolescents : pertinence de l'approche géographique
 Ma traversée de Tchernobyl
 Colloque de Caen 66 : émergence d'une nouvelle discipline
 La coordination des acteurs dans la résolution de problèmes complexes. Un exemple au Québec : services pour les personnes âgées en perte d’autonomie fonctionnelle
 L'écrivain et le pouvoir : de l'ignorance à l'ingérance
 Le faible rôle de l’État dans l’évolution de la langue française
 On the Contrary: Some thoughts on reasoning and language
 A conversation with A. S. Byatt
 I take good things from wherever I can find them... Abundantly and shamelessly.
 Cliniques juridiques, enseignement du droit et accès à la justice
 Crossings with Caryl Phillips
 Une conversation avec Joseph Boyden
 Joseph Boyden, voix amérindienne
 La construction des SHS : perspective historique
 Mary MORRISSY, romancière et nouvelliste irlandaise
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte