Canal-U

Mon compte
La forge numérique

Vivre avec la mémoire d'Arménie Léninakan 1988


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/la_forge_numerique/embed.1/vivre_avec_la_memoire_d_armenie_leninakan_1988.63615?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
La forge numérique
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Vivre avec la mémoire d'Arménie Léninakan 1988

Le contexte social-historique et culturel dans lequel survient une catastrophe conditionne la manière dont chacun va durablement et psychiquement vivre l’événement, et le tremblement de terre à Léninakan en 1988 n’échappe pas à cette règle, comme en témoigne le film documentaire rare projeté avant la conférence-débat : Guymri, de Jana Sevcikova (Tchécoslovaquie, 2008) : « Vingt ans après (le tremblement de terre à Léninakan, devenue Gyumri), les familles n’ont toujours pas fait le deuil de leurs enfants disparus. Cette impossibilité d’accepter la mort a engendré des croyances irrationnelles et des rituels obsessionnels où les anges, les fantômes et les doubles mènent la danse... » (Yann Lardeau, Film-Documentaire.fr).

À partir d’un ouvrage récent de Diana Mkrtchyan-Lescaillez (Journal d'une classe, Arménie 1988), constitué des témoignages des enfants de la classe de CM1 « D » de l’école russe de Léninakan (Arménie 1988), il s’est agi d’interroger les spécificités de la mémoire, du traumatisme et de la résilience dans le cas de ce tremblement de terre.

Proposé par l’Institut Régional du Travail Social Normandie-Caen. Arnaud Morange (Sociologue, Pôle Risques MRSH) ; Laurent Ménochet (Documentaliste, IRTS Normandie Caen) ; Diana Mkrtchyan-Lescaillez (autrice et cinéaste, présidente de l’Association culturelle arménienne AREVIK) ; Frédérick Lemarchand (Sociologue, CEREEV, Université de Caen Normandie)

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte