Cours/Séminaire
Notice
Lieu de réalisation
Cnrs site Pouchet
Langue :
Français
Crédits
Marie-Frédérique Bacqué (Intervention)
Détenteur des droits
CNRS CIS
Conditions d'utilisation
CC BY 3.0 FR
DOI : 10.60527/wzmk-9435
Citer cette ressource :
Marie-Frédérique Bacqué. CNRS_Pouchet. (2024, 15 mars). Au temps de la « mort numérique », le deuil ne peut pas se passer du manque et de l’absence. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/wzmk-9435. (Consultée le 20 juin 2024)

Au temps de la « mort numérique », le deuil ne peut pas se passer du manque et de l’absence

Réalisation : 15 mars 2024 - Mise en ligne : 22 avril 2024
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

L’emballement du 21e siècle au sujet de la « mort de la mort » rencontre un obstacle majeur. Si je peux recréer visuellement mon défunt (hologramme) ou son « style » de communication (IA), comment puis-je admettre sa disparition totale et irréversible ? La douleur de l’absence subite et la place laissée vide par nos morts peuvent-elles être comblées par un avatar et pendant combien de temps ? Face à la demande des endeuillés, stimulés par les partisans des technosciences et par les amateurs de phénomènes spectaculaires, de nombreuses entreprises s’engouffrent dans un nouveau commerce : recréer les morts. Comment les psychologues et psychanalystes réagissent-ils à la supplique des endeuillés en détresse ? Que transmettre à notre société de cette possibilité de conserver des relations artificielles avec les proches disparus ?

Intervention