Conférence

Avec Marguerite Burnat-Provins, à Vevey

Réalisation : 17 février 2021 Mise en ligne : 17 février 2021
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Intervenant : Stéphane Pétermann, responsable de recherches au Centre de Littératures en Suisse romande (UNIL Université de Lausanne).

(texte rédigé autour de la vidéo de S.Pétermann par Alexandre Moatti, février 2021)

Illustration de l’affiche del’exposition du musée Jenisch de Vevey (Marguerite Burnat-Provins, Profil à la coiffe, 1899,coll. privée)

À travers leparcours de l’artiste (peintre, décoratrice) et femme de lettres franco-suisse Marguerite Burnat-Provins (1872-1952) – mais elle fut aussi conférencière,journaliste –, l’intervenant explore les rapports entre art pictural etlittérature.

Marguerite Provinsest originaire d’Arras, et se marie en 1896 avec un architecte de Vevey(Suisse), Adolphe Burnat (1872-1946). Elle participe à de nombreux projetsd’art décoratif, comme l’affiche de la fameuse Fête des Vignerons de Vevey en1905 ; elle s'inscrit en ce sens, à cette époque-là, dans la tendance Arts & Crafts (voir illustration ci-dessus).

Elle publie en1903 un livre (aujourd’hui très recherché en bibliophilie), Petits TableauxValaisans, composé de gravures de ses tableaux.

Toujours dans sapériode de Vevey, elle publie en 1905 un article remarqué dans la Gazette deLausanne, où elle déplore l’avilissement des sites et paysages suisses parl’urbanisation, la publicité ou la modernisation des bourgs. Ceci amène à lafondation en juillet 1905 de la Ligue pour la Beauté, aujourd'hui Patrimoine suisse(organisation suisse de protection du paysage naturel et construit), toujoursexistant.

*

*                *

Elle vit unepassion avec le jeune ingénieur valaisan (Sion) Paul de Kalbermatten(1878-1967), qu’elle épouse en 1910, après avoir quitté son premier mari en1908. « Femme libre », elle lui écrit deux odes amoureuses, assezosées pour l’époque, qu’elle publie en 1907 (Le Livre pour toi) et en1910 (Cantique d’été).

*

*                  *

En 1912, elle suitson mari, ingénieur ferroviaire, en France à Bayonne, puis s’installe à Parisen 1915 quand lui est mobilisé en Suisse. Elle se lance dans une série dedessins étranges (d’oiseaux notamment), forts différents de ceux d'avant-guerre, nés d’hallucinations et de visions quila hantent (ainsi l’intervenant la qualifie-t-il de visionnaire, au senspropre). Cette collection de 3000 dessins, intitulée Ma Ville est àrattacher à l’Art Brut (collection à Lausanne).

Canard de Barbarie, 1916[coll. privée]

Burnat-Provins continueà écrire et à peindre en France – ses liens avec son mari se distendent. Sa vieest alors peut-être plus en demi-teinte. En quête d'une liberté absolue, elle conservait une vision traditionnelle de la passion amoureuse. Elle s’installe dans une belle maisonde Grasse (Alpes-Maritimes), où elle s’éteindra en 1952, à 80 ans.

Cartel de l’exposition, muséeJenisch, Vevey

Nous remercions le musée Jenisch à Vevey (Suisse), ses équipes de leur accueil, et notamment sa directrice Nathalie Chaix.

Réalisation de la vidéo : Luca Rechsteiner (videoprod.ch)

Liens :

  • Biographiesur Wikipédia ou plus détaillée, sur le site de l’association des amis de MBP.
  • Page du Centre des littératures en Suisse romande (CLSR), UNIL.
  • Réédition Le Livre pour toi, Cantique d’été (préface S. Pétermann), Infolio/Microméga, 2020 (Les Libraires)
    Date de réalisation
    Lieu de réalisation
    Musée Jenisch, Vevey (Suisse)
    Langue :
    Français
    Crédits
    Alexandre MOATTI (Publication), Luca RECHSTEINER (Réalisation)
    Conditions d'utilisation
    Droit commun de la propriété intellectuelle
    Citer cette ressource:
    cultureGnum. (2021, 17 février). Avec Marguerite Burnat-Provins, à Vevey. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/82681. (Consultée le 24 janvier 2022)
    Contacter

    Dans la même collection

    • Les Musées imaginaires d'André Malraux
      Conférence
      00:42:29
      Les Musées imaginaires d'André Malraux
      Saint-Cheron
      François de

      par François de Saint-Chéron, maître de conférences HDR en littérature contemporaine à Lettres Sorbonne Université.

    • La parole est aux graffiteurs
      Documentaire
      00:58:34
      La parole est aux graffiteurs

      Christian Gerini, historien des sciences et des techniques, nous initie à l'histoire et à la contemporanéité du street art. Il invite et fait participer certains de ses complices et amis "graffiteurs"

    Sur le même thème

    • Le monde en 3 couleurs. Hommage à Louis Ducos du Hauron (1837-1920)
      Conférence
      00:28:06
      Le monde en 3 couleurs. Hommage à Louis Ducos du Hauron (1837-1920)
      Lavédrine
      Bertrand

      par Bertrand Lavédrine, professeur au Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN). (transcription non exhaustive par A. Moatti de la conférence de B. Lavédrine, août 2021) Quelles sont les

    • Contes et légendes autour de La Fontaine
      Cours
      01:00:27
      Contes et légendes autour de La Fontaine

      par Florence Orwat, professeur agrégé, docteur HDR en littérature Vidéo tournée en la Maison de La Fontaine à Château-Thierry (Aisne), à l'occasion du quadricentenaire de sa naissance (juillet 1621) ;

    • Graver au burin sur cuivre au XXIe siècle
      Cours
      00:31:25
      Graver au burin sur cuivre au XXIe siècle
      Nahon
      Peter

      par P. Nahon, ancien élève de l'Ecole des Chartes, graveur. La gravure au burin, technique reine dans l'art de la gravure, a une longue histoire qui se poursuit de nos jours. Elle repose sur un

    • L'Éducation africaine de Romain Gary
      Conférence
      01:00:19
      L'Éducation africaine de Romain Gary
      Labouret
      Denis

      par Denis Labouret, maître de conférences HDR à Sorbonne Université — co-éditeur des deux tomes Romans et récits de Gary dans La Pléiade, 2019. Titrée comme un clin d'oeil au roman Education

    • La parole est aux graffiteurs
      Documentaire
      00:58:34
      La parole est aux graffiteurs

      Christian Gerini, historien des sciences et des techniques, nous initie à l'histoire et à la contemporanéité du street art. Il invite et fait participer certains de ses complices et amis "graffiteurs"

    • Passion Proust
      Conférence
      00:56:20
      Passion Proust
      Bastianelli
      Jérôme

      Intervenant : Jérôme Bastianelli, directeur général du musée du Quai Branly-Jacques Chirac, président de la société des Amis de Marcel Proust.

    • Nicolas Bouvier, une invitation au voyage
      Conférence
      00:41:28
      Nicolas Bouvier, une invitation au voyage
      Saint-Cheron
      François de

      par François de Saint-Chéron, maître de conférences HDR en littérature contemporaine à Lettres Sorbonne Université. * *     * Nicolas Bouvier (1929-1998) est un grand voyageur suisse, auteur de

    • Les poètes de la Résistance
      Conférence
      01:16:23
      Les poètes de la Résistance
      Saint-Cheron
      François de

      par François de Saint-Chéron, maître de conférences HDR en littérature contemporaine à Lettres Sorbonne Université. L'intervenant donne lecture d'extraits des poèmes suivants : Louis ARAGON « Les

    • Les Musées imaginaires d'André Malraux
      Conférence
      00:42:29
      Les Musées imaginaires d'André Malraux
      Saint-Cheron
      François de

      par François de Saint-Chéron, maître de conférences HDR en littérature contemporaine à Lettres Sorbonne Université.

    • Une approche initiatique de Mallarmé
      Conférence
      00:53:58
      Une approche initiatique de Mallarmé
      Marchal
      Bertrand

      par Bertrand Marchal, professeur des universités, Sorbonne Université ******* La vidéo est rythmée par les séquences suivantes (cliquer sur la bande déroulante à droite de la vidéo): Par qui Mallarmé

    • Excursions daguerriennes (1839-1860)
      Conférence
      00:42:29
      Excursions daguerriennes (1839-1860)
      Plantureux
      Serge

      par Serge Plantureux, expert en photographies anciennes. (transcription par A. Moatti ci-dessous d'une partie de la vidéo de S. Plantureux) C’est en janvier 1839 que l’on apprend qu’Arago prépare