Conférence
Chapitres
Notice
Lieu de réalisation
FMSH
Langue :
Français
Crédits
FMSH Production (Production), Florence Jany-Catrice (Intervention)
Conditions d'utilisation
©FMSH Production
Citer cette ressource :
Florence Jany-Catrice. FMSH. (2019, 11 février). La mesure de l'inflation en France : 50 ans de controverse - 2nde partie de la table ronde , in Chaire Reconversion Ecologique, Travail, Emploi et Politiques Sociales. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/101137. (Consultée le 26 février 2024)

La mesure de l'inflation en France : 50 ans de controverse - 2nde partie de la table ronde

Réalisation : 11 février 2019 - Mise en ligne : 11 février 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Table ronde à l'occasion de la sortie du dernier ouvrage de Florence Jany-Catrice, L'indice des prix à la consommation (La Découverte).

Les débats sur l’évolution du pouvoir d'achat battent aujourd'hui leur plein. L'information des citoyens nécessite des éclairages précis. L'indice des prix à la consommation constitue l'un des instruments centraux de celle-ci.  

Malgré une inflation atone parce que contenue par des politiques macroéconomiques qui ont visé à mettre en ordre les prix, sa mesure statistique (l’indice des prix à la consommation) reste l’indice le plus consulté sur le site de l’Insee, du fait de ses usages multiples. L’indice des prix sert en effet d’indexation de salaires, de pensions, mais aussi de divers contrats, type pensions alimentaires. Il est aussi utilisé par les comptables nationaux pour décrire l’inflation et pour déflater des grandeurs macroéconomiques monétaires afin de fournir des données en termes « réels ».

Mais mesure-t-on les prix aujourd’hui comme il y a cinquante ans ? Quelles ont été les réformes qui se sont succédé pour donner forme à l’indice des prix contemporain ?

Florence Jany-Catrice proposera une analyse socio-économique de l’évolution de la mesure de l’inflation en France. Les diverses discussions qui ont traversé l’histoire de l’indice tout au long du XXème siècle et dans la première décennie du XXIè siècle ont toujours porté sur des questions de répartition et de représentation des richesses.  

Les acteurs qui portent ces controverses, de même que le contexte macroéconomique dans lequel ces derniers font valoir leurs arguments ont cependant changé au cours du temps : la logique politique mettant en scène des rapports sociaux divers entre le gouvernement, la statistique publique, et les syndicats a progressivement laissé la place à des logiques « scientifiques », qui donnent aux disputes les plus récentes un caractère a priori plus technique. En conférant une place plus décisive aux experts économistes et statisticiens qui promeuvent les mesures, ainsi qu’à un large réseau d’experts transnationaux, ces disputes tiennent davantage à distance les acteurs traditionnels, notamment les syndicats de salariés qui étaient pourtant moteurs dans les controverses des années 50 à 80. Les différentes innovations incrémentales distillées dans la mesure de l’inflation permettent alors de la faire, tranquillement, changer de nature.

Intervenants

Pierre Concialdi (IRES), Christian Chavagneux (Alternatives économiques), Philippe Couteux (CFDT), Patrice Duran (CNIS) et Aurélie Trouvé (AgroParisTech/Attac).

Retrouvez Florence Jany-Catrice dans la première partie de la table ronde.

Intervention

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants et intervenantes

Sur le même thème