L'Asie à l'ère de l'Anthropocène

Description



L’ère de l’« anthropocène » présente une
réalité écologique de plus en plus complexe. La question
environnementale bénéficie d’une légitimité grandissante tant dans le
domaine scientifique que dans l’espace public. Que l’on regarde la
télévision, écoute la radio ou que l’on effectue des travaux
académiques, les changements climatiques sont omniprésents.

Cette « crise » écologique invite, non pas
seulement les chercheurs, mais aussi l'ensemble des acteurs sociaux à
réfléchir sur la relation qu'ils entretiennent avec le milieu naturel,
mais aussi la menace que représente la transformation voire la
disparition de notre environnement.

Dans une perspective comparatiste et
pluridisciplinaire, cette journée thématique présentera des travaux de
jeunes chercheur.es relatifs aux relations entretenues entre les
humains, les non-humains et leur environnement dans les mondes
asiatiques. Si l’on pense en premier à des recherches qui portent sur
les tentatives d’individus pour préserver leur milieu de vie, plus
largement, la thématique de cette journée peut inclure des études sur le
déplacement de populations (la migration ou le conflit),
l’urbanisation, l’entrée accélérée dans l’économie de marché,
l’industrialisation, l’alimentation, le paysage et l’aménagement des
espaces naturels et sociaux, le système de gouvernance en matière
d’environnement, ou encore, la patrimonialisation des ressources
biologiques et des savoirs associés.

Les différents cas d’étude permettront
aussi d’aborder des problématiques théoriques telles que la validité du
concept même d’« anthropocène » ou de la notion de « crise ». Est-il
possible, voire souhaitable, de proposer des concepts solides,
d’élaborer une construction théorique à valeur générale ? Quelle que
soit la réponse apportée, on ne peut que s’interroger sur ce phénomène
qui relève d’une pluralité de dimensions (sociologique, historique,
politique, culturelle, économique, technique, écologique, etc.).

Le thème des rapports de l’humain avec le
milieu naturel est une porte d’entrée privilégiée pour appréhender les
changements politiques, écologiques et sociaux à plusieurs échelles, sur
plusieurs terrains aux cultures variées en Asie. Au regard du
pluralisme des croyances et des sociétés, il revient notamment aux
chercheurs en sciences humaines et sociales de mettre en lumière la
manière dont aujourd’hui en Asie les individus pensent la nature et
occupent le monde.



Conférence

Intervenants