Documentaire

La biodiversité négligée

Réalisation : 16 octobre 2015 Mise en ligne : 16 octobre 2015
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Julien Touroult, chercheur au Muséum national d'Histoire naturelle, explique ce qu'est la biodiversité négligée.

Contacter

« Moi c’est Julien Touroult, je suis directeur adjoint au service du patrimoine naturel, ici, au muséum. Je suis entomologiste, je travaille notamment sur les coléoptères et plus globalement sur la connaissance des espèces en France. Donc, on parle de biodiversité négligée.

Alors, en fait, par biodiversité négligée, on veut dire, finalement, dans les espèces, il y a quelques groupes qu’on connaît très bien : les oiseaux, les mammifères, les plantes, par exemple les orchidées, c’est des groupes connus. Et par opposition, il y a tout un pan d’espèces qui sont bien plus nombreuses et qu’on oublie souvent. Alors, pour prendre quelques exemples de ces espèces qu’on oublie : c’est par exemple les champignons - il y a énormément d’espèces de champignons, on le sait pas et souvent on les néglige - , les insectes - qui constitue plus de la moitié des espèces vivantes, et bien, on n’a pas fini de les décrire, loin s’en faut - , et par opposition par exemple aux oiseaux ou aux mammifères où on a quasiment terminé l’inventaire de ce qu’il y a sur terre.

Voilà, c’est une séparation assez artificielle, mais pour dire qu’en fait il y a 80% des espèces qui reçoivent 20% de l’attention et 20% des espèces qui reçoivent 80% de l’attention du public, mais aussi de la recherche. Le biais se retrouve dans les deux communautés.

Donc, pareil, si on prend l’exemple de la Guyane, aujourd’hui il y a à peu près 15 000 espèces d’insectes signalées en Guyane. Par comparaison, il y en a 36 000 signalées en France, alors qu’en Guyane il y a beaucoup plus d’insectes en réalité qu’en France métropolitaine. On estime qu’il y en a 100 000. Donc, la biodiversité négligée, c’est déjà les 75 000 ou les 80 000 espèces qu’on n’a pas encore trouvées en Guyane, qu’il reste soit à décrire soit à simplement publier quelque part. Ca montre l’ampleur de cette biodiversité négligée en terme de nombre d’espèces. Et donc avec un biais aussi géographique. Par exemple, en France métropolitaine on connait relativement bien tous les insectes, et dans des pays comme la Guyane - mais il y en a d’autres, le Brésil, la Colombie ou autre -, finalement les ¾ des espèces, on les pas encore dans nos bases de données ou dans nos publications scientifiques. »

Dossier pédagogique - La biodiversité négligée

Lors des expéditions de «La Planète Revisitée»

Sur le même thème