Conférence

"Ne pas avaler" : 1968 crise médiatique / Bibia Pavard

Réalisation : 13 février 2018 Mise en ligne : 13 février 2018
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

"Ne pas avaler" : 1968 crise médiatique / Bibia Pavard, conférence présentée dans le cadre des Savoirs partagés, Université Jean Jaurès, 13 février 2018.

« Le regard [sur mai 68] aujourd'hui a été changé par les recherchesproduites à partir d'une grande diversité de sources publiques et privéesdésormais accessibles dans les archives policières, départementales,associatives, partisanes, étatiques ou d'entreprises qui viennent compléter lesmilliers de tracts conservés à la Bibliothèque Nationale ou d'autresbibliothèques. Beaucoup d'historiens se sont aussi intéressés aux sources del'intime, c'est à dire aux échanges épistolaires, aux carnets intimes.[...]. Cequi est ressorti de ces travaux, c'est plusieurs changements de regards. La première chose c'est qu'on est passé de mai 68 aux années 68, au pluriel,avec la volonté de faire de mai 68 un épicentre d'une séquence plus longue decontestation sociale, politique et culturelle [...]. On peut voir lesévénements de mai-juin 68 comme une charnière dans cette séquence. Dans l'avantmai-juin 68, d'un point de vue des circulations culturelles, des circulationsde l'information, il faut mettre l'accent sur une "culture jeune"fondée sur le développement d'une culture de masse qui s'appuie sur toute unesérie de médias, presse spécialisée et émissions de radio pour la jeunesse quise déclinent en magazines. Une "culture jeune" fondée sur la musiqueet la mode [...] de plus en plus politisée à partir des années 60, notammentautour d'une question centrale pour la génération des baby boomers, la questionde la guerre du Vietnam qui s'intensifie à partir de 1965 et sert depolitisation pour une génération qui va s'engager contre l'impérialismeaméricain dans une série d'actions, de groupuscules et d'associations dans unecontestation transnationale en Europe de l'Ouest et de l'Est, en Amérique duNord. Elle fait écho à une série de luttes anticolonialistes en Afrique et enAmérique centrale. Mai-juin 68 ne vient pas de nulle part, il y a des prémissesà cette explosion. Il ne faut pas oublier aussi qu'il y a un certain nombre degrèves et de mobilisations sociales dans les usines et dans le monde paysansqui précèdent immédiatement l'année 1968.Le second changement dans l'historiographie est le fait d'essayer de fairevarier les jeux d'échelle, de ne plus se concentrer sur Paris ou sur l'échellenationale mais [...] de mettre l'accent sur toutes les scènes locales de cetévénement 68. 68 se déploie dans plusieurs villes de France, dans les campagnes mais aussi aux Antilles. Il y a véritablement mille façons d'appréhender cetévénement. Il faut aussi comprendre le lien avec des contestations qui, elles,sont transnationales. Enfin, la dernière grande tendance est de s'intéresser aux expériencesordinaires des événements, d'aller rechercher ce que 68 a fait à la vie desgens, parce que ça a changé la vie des gens [Pagis, Un pavé dans leurhistoire, 2014]». (Bibia Pavard).

Dans cette communication, il s'agit pour BibiaPavard d'interroger la question du rôle des médias, de l'information et de lacontre-information, des expérimentations et du renouveau médiatique lors de cesévénements fixés dans les mémoires autour d'images et de slogans mythiques. Lesétudes historiques développées depuis plus de 20 ans ont permis de ne plusréduire Mai 68 au Quartier Latin et à la crise étudiante en explorant notammentles mouvements ouvrier et paysan qui se sont développés dans l'année précédantles mois de mai et juin 68, en élargissant le périmètre d'observation àla crise sociale générale dépassant le seul cadre géographique français.

Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Nathalie MICHAUD (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.
Citer cette ressource:
UT2J. (2018, 13 février). "Ne pas avaler" : 1968 crise médiatique / Bibia Pavard. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/97041. (Consultée le 27 juin 2022)
Contacter
Documentation

PAVARD, Bibia (2017). Elle et Marie Claire dans les années 1968, une “parenthèse enchantée” ?, in PAVARD, Bibia, BLANDIN, Claire, LÉVÊQUE, Sandrine (dirs), "Féminismes", Le Temps des Médias, 29, 65-78. {En ligne : https://www.cairn.info/revue-le-temps-des-medias-2017-2-page-65.htm].

PAVARD, Bibia (2017). Marie Claire, magazine féministe ? Comment les discours militants circulent dans la presse commerciale (1976-1990), Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 136, 2017/4, 131-146. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2017-4-page-131.htm].

BLANDIN, Claire, PAVARD, Bibia (2017). Un féminisme d’opportunité. Elle et Marie-Claire dans les années 1968 : genre, profession et engagement, in Ludivine Bantigny, Fanny Bugnon, Fanny Gallot (dirs), Prolétaires de tous les pays, qui lave vos chaussettes ?, Presses Universitaires de Rennes, 185-198.

LEBLANC, Audrey (2015). L’image de Mai 68, du journalisme à l’histoire. Thèse en Histoire, sous la direction de André Gunthert et Michel Poivert, Paris, École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

LEBLANC, Audrey (2015). Commémorer Mai 68. L’autorité de l’archive photographique dans l’économie médiatique”, in Daniel Dubuisson, Sophie Raux (dir.), A Perte de vue. Les nouveaux paradigmes du visuel, Les Presses du Réel. [En ligne en version préprint : http://clinoeil.hypotheses.org/1574].

FRAENKEL, Béatrice (2015). Les affiches en mai 68 : l’atelier populaire des Beaux-Arts, in Zancarini-Fournel, Michelle, Artières, Philippe (dirs), Mai 68, Une histoire collective, Paris, Éditons La Découverte, 848 p.

PAGIS, Julie (2014). Mai 68. Un pavé dans leur histoire. Paris, Presses de Sciences Po, coll. Sociétés en mouvement, 300 p.

LEBLANC, Audrey (2011). Fixer l’événement. Le Mai 68 du photojournalisme”, Sociétés & Représentations, n° 32, décembre 2011. [En ligne : http://clinoeil.hypotheses.org/1533].

DELPORTE, Christian, MARECHAL, Denis, MOINE, Caroline, VEYRAT-MASSON, Isabelle (2011). Images et sons de mai 68 (1968-2008). Paris, Nouveau Monde Éditions, coll. Culture/Médias, 424 p.

LEBLANC, Audrey (2010). La couleur de Mai 1968 : Paris Match face aux événements de mai et juin 1968, Études photographiques, 26. [En ligne : http://journals.openedition.org/etudesphotographiques/3121].

LEBLANC, Audrey (2009). L'iconographique de Mai 68 : un usage intentionnel du photoreportage en noir et blanc ou couleur. L'exemple de Paris-Match (mai-juin 1968), in Carole Dely, Christophe Premat, Les héritages de Mai 68 ? [dossier], Sens Public. [En ligne : http://www.sens-public.org/article642.html].

MARTIN, Laurent (2008).  La « nouvelle presse » en France dans les années 1970 ou la réussite par l'échec, Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 2, vol. 98, 57-69. [En ligne : https://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=VING_098_0057].

WLASSIKOFF, Michel (2008). Mai 68. L'affiche en héritage. Paris, Éditions Alternatives, 144 p.

DARY, Anne, LE THOREL, Pascale, SEMIN, Didier Semin et al.(2008). Les affiches de l'atelier populaire. Paris, Éditions des Beaux-Arts de Paris, 139 p.

LOYER, Emmanuelle (2008). Mai 1968 dans le texte. Paris, Éditions Complexe, 344 p.

TOURNIER, Maurice (2008). Les mots de Mai 68. Toulouse, Presses universitaire du Mirail-Toulouse, 128 p.

FRAENKEL, Béatrice (2007). Actes d'écriture : quand écrire c'est faire, Langage et société, 3, vol. 121-122, 101-112. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-langage-et-societe-2007-3-page-101.html].

AUDIGIER, François (2001). Le malaise des jeunes gaullistes en Mai 68, Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 2, vol. 70, 71-88. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2001-2-page-71.htm].

DREYFUS-ARMAND, Geneviève et al. (2000). Les Années 1968, le temps de lacontestation, Bruxelles, Éditions Complexe / IHTP-CNRS, coll. Histoire du temps présent, 525 p.

LÉVY, Marie-Françoise, ZANCARINI-FOURNEL, Michelle (1998). La légende de l'écran noir : l'information à la télévision, en mai-juin 1968, Réseaux, 90, volume 16, 95-117. [En ligne : http://www.persee.fr/doc/reso_0751-7971_1998_num_16_90_3190].

GEORGI, Frank (1995). Le pouvoir est dans la rue. 30 Mai 1968 la « manifestation gaulliste » des Champs-Elysées, Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 48, octobre-décembre 1995, 46-60. [En ligne : http://www.persee.fr/doc/xxs_0294-1759_1995_num_48_1_4422].

GERVEREAU, Laurent (1988). Les affiches de "mai 68", in Courtois, Stéphane (dir.), "Mai-68 : Les mouvements étudiants en France et dans le monde", Matériaux pour l'histoire de notre temps, 11-13, 1988, 160-171. [En ligne : http://www.persee.fr/doc/mat_0769-3206_1988_num_11_1_403849].

DEMONET, Michel, GEFFROY, Annie, GOUAZE, Jean, LAFON, Pierre, MOUILLAUD, Maurice, TOURNIER Maurice (1978). Des tracts en Mai 68. Paris, Éditions Champ libre, 491 p.

Sur le même thème