Documentaire

Villages fantômes / José María Cuesta

Réalisation : 1 mai 2005 Mise en ligne : 1 mai 2005
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Dans le Sobrarbe, en Aragon (Espagne), des dizaines de villages furent abandonnés entre les années 1950 et 1965. Le processus de reproduction socio-économique s'est interrompu à ce moment là... mais il reste certains témoins et quelques traces de ce qu'il s'est passé. De manière scientifique, ce sont les mécanismes de l'émigration, anciens et plus récents, et les causes du dépeuplement que l'auteur étudie et essaie de faire connaître à travers ce film. Un documentaire réalisé à partir de témoignages, s'appuyant sur une importante documentation et une riche iconographie : images d'hier et d'aujourd'hui, musiques, ambiances, tout un environnement sonore qui transporte dans un monde inconnu, celui d'un Sobrarbe peuplé de fantômes... les fantômes de ces villages à l'abandon qui, seuls, peuvent faire imaginer ce que pouvait représenter cette société paysanne vivant en autarcie. [Version française : commentaire en français, entretiens en espagnol sous-titrés en français].Film réalisé grâce au concours du Musée Pyrénéen (fonds Briet) et de la ville de Lourdes, des Musées de Huesca et San Juan de Plan (collections photographiques), de Max Daumas (collection personnelle).

Langues :
Français, Espagnol, castillan
Crédits
Jean JIMENEZ (Réalisation), Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM (Publication), Université Toulouse II-Le Mirail (Production)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
Citer cette ressource:
Université Toulouse-Jean Jaurès. (2005, 1 mai). Villages fantômes / José María Cuesta. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/58723. (Consultée le 24 janvier 2022)
Contacter

José María CUESTA (2001), La despoblación del Sobrarbe ¿Crisis demográfica o regulación?, Zaragoza, Centro de Estudios sobre la Despoblación y Desarrollo de Áreas Rurale (CEDDAR), 510 p.

José Javier GRACIA, José María SANTOS, Joaquín GUERRERO et al. (1998), Embalse de Jánovas: la lucha por la dignidad a los pies de Ordesa, Bilbao, Ed. Bakeaz, 28 p. [En ligne : http://pdf.bakeaz.efaber.net/publication/full_text/293/NCAinf06.pdf].

José Luis ACIN FANLO, Vicente PINILLA NAVARRO (1995), Pueblos abandonados: un mundo perdido?, Rolde de Estudios Aragoneses, 314 p.

Max DAUMAS, (1987), Structures foncières agricoles et milieu géographique dans les Pyrénées espagnoles, Revue de géographie alpine, 3, tome 75, 1987, 213-232.

José Maria GARCIA-RUIZ (dir.) (1985), Los recursos hídricos superficiales del Alto Aragón, Huesca, Instituto de Estudios Altoaragonéses, 224 p.

Severino PALLARUELO CAMPO (1983), Casamatrimonio y familia en una aldea delPirineo Aragonés», Huesca, Instituto Aragonés de Antropología, Temas de Antropología Aragonesa2, 62-79. [En ligne : http://antropologiaaragonesa.org/pdf/temas/2.05_Casa_matrimonio.pdf].

Max DAUMAS (1976), La vie rurale dans le Haut Aragon oriental, vol.1 [thèse], Madrid, Consejo superior de investigaciones cientificas (CSIC), Patronatos “José Maria Quadrado” y “Alonso de Herrera", 774 p. 

José Maria GARCIA-RUIZ (1976), Modos de vida y nivelés de renta en el Prepirineo del Alto Aragon Occidental [thèse de doctorat], Jaca, Instituto de Estudios Pirenaicos, 274 p.

Avec les mêmes intervenants

  • Entretien avec Miguel Benasayag (Rencontres 2008)
    Entretien
    00:24:59
    Entretien avec Miguel Benasayag (Rencontres 2008)
    Cuesta
    José María
    Benasayag
    Miguel

    Une interview avec Miguel Benasayag, philosophe, psychiatre et psychanalyste argentin. Ancien résistant guévariste, il fut emprisonné durant quatre ans en Argentine. Il est l'auteur d'une thèse en

  • Pueblos fantasmas / José María Cuesta
    Documentaire
    01:26:19
    Pueblos fantasmas / José María Cuesta
    Cuesta
    José María

    Dejando atrás el Somontano de Huesca por el valle del Cinca, nos encontramos en el Sobrabe, una pequeña región agrícola-ganadera del Alto Aragón. El Sobrabe comprende unos 2000 km2 donde vivían una

Sur le même thème