Michèle Leduc

Leduc, Michèle (19..-....)

France
Date de naissance
19XX
Langues d'expression
français
Directrice de recherche au CNRS. Elle poursuit des recherches en physique des atomes refroidis par laser au Laboratoire Kastler Brossel à l'Ecole Normale Supérieure (Paris). Elle dirige la collection "Savoirs actuels" du CNRS depuis 1986.

Directrice de thèse à l'Université de Paris 6 en 2006 et 2007 et 2011

Membre du Comité d'Ethique du CNRS
Parcours · 1972 Doctorat détat en Sciences physiques (Université de Paris)
· 1989-1993 membre du conseil scientifique de la Défense
· 1994-1998 directrice du Centre de Physique de l'Ecole des Houches
· 1994-1999 Directrice du laboratoire Kastler Brossel à LENS
· 2001- responsable de la cellule des Très Grandes Infrastructures (TGI) de recherche auprès du ministère de la Recherche
Prix · 1976 Prix Paul Doisteau-Emile Blutel de l'Académie des Sciences
· 1989 grand prix « Science et Défense » pour les avancées en magnétométrie
· 1989 1993 Membre du conseil Scientifique de la défense
· 1998 « European Science Award » de la fondation Koerber (Allemagne) pour les applications de l'hélium-3 polarisé à l'imagerie des poumons
· 1999 Membre du haut Conseil Scientifique de l'Observatoire de Paris-Meudon
· 2000 Membre du Haut Conseil Scientifique de L'Onera
Spécialités Michèle Leduc a travaillé sur les fluides quantiques polarisés (hélium 3 polarisé). Elle a codirigé avec Claude Cohen-Tannoudji une équipe « atome froid » qui fut la première à produire un condensat de Bose-Einstein constitué d'atomes d'hélium dans un état excité métastable (2001). Ses recherches l'ont également amené à travailler sur l'Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) avec du gaz d'hélium 3 polarisé.

Vidéos

Les années 2010 : Guide des pratiques intègres et responsables et charte nationale de déontologie
Conférence
00:16:35
Les années 2010 : Guide des pratiques intègres et responsables et charte nationale de déontologie
Leduc
Michèle

L'intégrité scientifique : parlons-en ! L’intégrité scientifique est une valeur fondamentale dont la défense nécessite vigilance et exigence de la part de l’ensemble des acteurs de la recherche.

Voir et étudier les poumons avec l'hélium polarisé
Conférence
01:09:36
Voir et étudier les poumons avec l'hélium polarisé
Leduc
Michèle

Depuis quelques années se développe aux Etats Unis et en Europe une nouvelle méthode non invasive pour étudier certaines pathologies des poumons. Elle est fondée sur l'imagerie par résonance