Canal-U

Mon compte
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

École Supérieure d'Art et Design •Grenoble •Valence



Pratiques d'Hospitalité

« Pratiques d’hospitalité » est une plateforme hétérolingue de recherche critique et d’imagination politique initiée et coordonnée par Simone Frangi et Katia Schneller depuis 2015. Elle aborde la notion d’hospitalité comme un outil critique permettant de repenser le rôle de la sexualité, du genre, de l’ethnicité et de la classe dans les phénomènes globaux de pouvoir et d’inégalité en vue de l’élaboration d’une éthique postcapitaliste. Travailler sur l’hospitalité revient à renoncer à l’idée d’une équivalence parfaite et à une compréhension littérale ou binaire entre un élément accueillant et un élément admis. Il s’agit plutôt de penser cette notion comme un espace politique et éthique de traduction, ou comme « une équivalence présumée, non fondée dans une identité de sens démontrable » (P. Ricoeur). Fondée sur l’analyse de la structure concrète et polysémique des dynamiques d’hospitalité, cette plateforme emploie la figure sociale de l’hospitalité comme une « zone spéculative » pour tester, au sein d’une interpolation de pratiques artistique, curatoriale et théorique situées, la validité de certains processus identitaires concernant le corps sexué, la socialité, la territorialité et la nationalité à l’épreuve des facteurs technologique et écologique. En utilisant comme point de départ la rencontre conflictuelle de ce que l’on indexe de manière préjudiciable comme un dedans à ce que l’on indexe, toujours de manière préjudiciable, comme un dehors, il s’agit de repenser, sous l’angle de la migration et de la transition identitaire ainsi que de la déterritorialisation, les questions d’oppression de genre, classe et race, telles qu’elles se trouvent articulées dans la perspective démocratique. Réarticulée à partir de son potentiel politique, la notion d’hospitalité offre la possibilité d’interroger à nouveaux frais le paradoxe occidental de la démocratie et de ses dérives idéologiques pour imaginer une nouvelle modalité de production du commun.

Pour ce faire, la plateforme a développé des collaborations avec des institutions alliées telles que la Kadist Foundation, le CAC de Brétigny, le Mac Val, la Pistoletto Foundation ainsi qu'avec des chercheur.se.s en sciences sociales et humaines des départements de sciences politiques, géographie, littérature et arts de l'Université Grenoble-Alpes. Dans ce cadre, ont ainsi eu lieu des collaborations avec Alex Martinis Roe, Aria Spinelli, Christian Nyampeta, Adelita Husni-Bey, Judith Raum, Beto Shwafaty, Övül Durmusoglu, Beatrice Catanzaro, Jasmina Metwaly, Zahra Ali, Pierre Michelon, Núria Güell, Maria Iorio & Raphaël Cuomo, Nicolò Degiorgis, Gaelle Choisne, Radio Papesse, Aurélie Nyirabikali Lierman, Rana Hamadeh, Daniela Ortiz, Jota Mombaça, Radouan Mriziga et Amelia Umuhire et Abdellah M. Hassak.

Vous pouvez trouver des informations sur ses activités sur le site : http://pratiquesdhospitalite.com


L'unité de recherche “Hospitalité artistique et activisme visuel pour une Europe diasporique et post-occidentale”constitue, depuis septembre 2019, le prolongement de "Pratiques d'hospitalité" qui bénéficie de l'aide du Ministère de la Culture. Ce programme de recherche collaborative s'articule autour de résidences d'artistes et de workshops menés avec les étudiant.e.s de l’ESAD Grenoble par des artistes, curateur.rice.s, théoricien.ne.s, activistes et travailleur.se.s sociaux invité.e.s. En questionnant la notion d'hospitalité et ses versions hégémoniques, cet espace de travail coalitionnel vise à construire une approche critique de l'espace culturel européen et de ses fictions multiculturalistes contemporaines.






 
 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte