Canal-U

Mon compte
Archéorient - Environnement et sociétés de l'Orient ancien

L’artisanat du métal à Alep, 2006-2010. Le présent archaïque est-il un témoin fiable du passé ?


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/archeorient/embed.1/l_artisanat_du_metal_a_alep_2006_2010_le_present_archaique_est_il_un_temoin_fiable_du_passe.47415?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

L’artisanat du métal à Alep, 2006-2010. Le présent archaïque est-il un témoin fiable du passé ?

La recherche sur le travail du métal à Alep a pris forme avec l’ambition initiale de comparer les ateliers encore en place entre 2004 et 2009, avec les mêmes activités à d’autres époques en milieu urbain.

La métallurgie traditionnelle actuelle constitue un système d’éléments en interaction dans la ville. L’analyse croise les aspects techniques (les processus de fabrication) et fonctionnels (l’organisation du travail dans l’atelier et les attitudes corporelles), avec une réflexion sur l’organisation générale de l’espace en rapport avec des considérations culturelles et sociales et avec le fonctionnement des pouvoirs urbains.

L’enquête a porté sur des ateliers sis dans des souks anciens : forgerons, artisans du cuivre et du bronze, étameurs. Une des questions que pose cette activité porte sur les modes d’intégration de la nouveauté aux savoir-faire et aux fonctionnements hérités, par exemple sur les attitudes du travail et le rapport au sol : travailler assis au sol, assis sur un siège, debout ?

La fonderie de fer, d’acier, de fonte, plus moderne, se trouve dans des ateliers plus vastes, dans des zones d’activité officielles ou informelles en périphérie. Ces ateliers font partie d’une autre économie en développement. Le passage de la petite métallurgie traditionnelle du souk aux ateliers moyens semi-industrialisés, bien plus qu’un déplacement géographique, ne constitue-t-il pas un changement de nature ?
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte