Canal-U

Mon compte
Fondation maison des sciences de l'homme

Bilan des journées et perspectives


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/fmsh/embed.1/bilan_des_journees_et_perspectives.30071?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Bilan des journées et perspectives

La Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine inaugure en 2008 une série de manifestations scientifiques d’envergure, dont l’objectif principal est la mise en exergue de sa vocation interdisciplinaire, interuniversitaire et internationale dans le domaine des sciences humaines et sociales.

L’idée du projet a germé dans le contexte actuel de remodelage du paysage universitaire bordelais, aquitain et national. Dans ce but, nous avons décidé de mettre en oeuvre le « Printemps de la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine/MSHA », qui a eu lieu sur une journée et demie les 20 et 21 mars 2008. Cette rencontre a mobilisé les chercheurs de la MSHA, du Réseau National des Maisons des Sciences de l’Homme, du PRES (Pôle de recherche et d’enseignement supérieur) de Bordeaux et de tous les établissements universitaires aquitains, avec la participation de plusieurs personnalités étrangères. Il est prévu de rendre cette manifestation pérenne selon un rythme biennal en choisissant comme thème fédérateur et pluridisciplinaire : Constructions identitaires et dynamiques transnationales dialogues disciplinaires.

Dans le monde contemporain, les identités sont plus que jamais en mouvement ; ces dynamiques identitaires évoluent dans de multiples échelles spatiales et temporelles. Le contexte de la mondialisation marchande et culturelle croise celui des quêtes identitaires. De façon singulière, la multiplication des mobilités et des flux humains, matériels et immatériels, fait des processus de la construction - voire de la déconstruction - identitaire, un objet de recherche particulièrement pertinent, au regard de dynamiques transnationales qui concernent une proportion grandissante de l'espace-monde et un nombre croissant d'acteurs sociaux.
C'est de ce constat qu'est partie l'idée centrale de cette rencontre scientifique. Il ne suffit plus de travailler sur les identités, locales, régionales, nationales, ni de se focaliser sur les multiples formes de repli, voire de crispation identitaire, que suscite partout la puissance grandissante de l'échelle mondiale ; l'enjeu est au contraire de questionner les regards et approches de toutes les sciences humaines et sociales concernant les dimensions transnationales des constructions identitaires : qu'en est-il de leur durabilité ? Comment les échelles d'espace et de temps peuvent-elles s'articuler quand l'intérêt pour le local se nourrit de l'influence croissante du mondial et de la perception de risques inédits, quand les interrogations sur l'avenir des identités font se tourner de plus en plus de regards vers la mémoire et la patrimonialisation d'un passé, dont on perd parfois les traces et/ou qu’on instrumentalise ?
Ces dynamiques transnationales, fondées sur l'ambivalence de la complémentarité et de l'opposition, de l'échange, de l'enchevêtrement, et de la fracture, contribuent au renouvellement de la problématique classique des frontières identitaires, suscitent des réflexions nouvelles sur le risque et l'innovation, alimentent la problématique des flux et des marges. Toutes les disciplines doivent ainsi être mobilisées pour expliciter le regard qu'elles portent sur l'influence des dynamiques transnationales sur les constructions identitaires ; toutes seront amenées à dialoguer et nourriront ainsi de nouvelles pages de réflexion scientifique.

Avec le soutien : Centre national de la recherche scientifique - Université de Bordeaux - Réseau des Maisons des Sciences de l'Homme - Université de Pau et des Pays de l'Adour - Région aquitaine - Ministère de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche.


Comité de pilotage : Sylvie Guillaume, François Bart, Christophe Bouneau, Henri Duday, Abel Kouvouama, Jacques Palard, Régis Ritz.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 20 Mars 2008
    Lieu de réalisation : Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine Domaine universitaire, 10 esplanade des Antilles, 33607 Pessac cedex
    Durée du programme : 0 min
    Classification Dewey : Sociologie et anthropologie , Histoire du monde. Civilisation, Géographie et voyages, Histoire des sciences
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Anthropologie et Ethnologie, Histoire, Géographie, Aménagement, Histoire des sciences
    Collections : Le "Printemps de la MSHA" : Constructions identitaires et dynamiques transnationales : dialogues disciplinaires
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : BART François, BOUNEAU Christophe
    producteur : FMSH-ESCoM
    Réalisateur(s) : BONNEMAZOU Camille
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : géographie, histoire, anthropologie, Histoire des sciences et des techniques
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte